1 min de lecture Art

VIDÉO - Auvergne : découvrez la capitale mondiale du street-art

Dans l'Allier, depuis 3 ans, un lieu unique reçoit de mars à novembre des street-artistes venus du monde entier. Accueillis pour quelques jours ou quelques mois, ils recouvrent les murs de leur talent.

>
Auvergne : découvrez la capitale mondiale du street-art Crédit Image : M6 / Pauline ben Sassi Pierre Nord | Crédit Média : M6 / Pauline Ben Sassi Pierre Nord | Date :
Logo de la chaîne M6
La rédaction de M6 édité par Sophie Merle

C'est un lieu unique au monde créé par un couple de passionnés, Gilles et Sylvie Iniesta.  Fondé sur les locaux de l'ancien centre de formation des PTT, abandonnés depuis une vingtaine d'années, Street Art City, est un chantier artistique en perpétuel renouvèlement qui s'étend sur 10 hectares.

Ce lieu dédié à l’art urbain et au graffiti a pour but de donner de la visibilité à des artistes peu ou pas connus. Et depuis son ouverture en 2017, pas moins de 319 artistes de 61 nationalités différentes sont passés par la résidence. À ce jour, plus de 900 artistes sont désormais sur la liste d’attente.

En deux ans, 43.000 visiteurs sont venus découvrir ce lieu insolite alors pour que rien ne viennent distraire les artistes, ils sont nourris, logés et blanchis gratuitement. Le matériel leur est également fourni. Rien que pour cette année, le budget peinture s'élève à plus de 100.000 euros. 

Pour financer ce lieu étonnant, pas de subventions, mais les ventes de billets. 20 euros la visite complète pour un adulte ou encore les commissions prélevées sur les ventes d'œuvres reproduites sur des toiles vendues dans la galerie du site. En deux ans, 500 toiles se sont vendues.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Art Art contemporain Street art
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants