2 min de lecture Russie

Russie : que sait-on de l'état de santé d'Alexeï Navalny, hospitalisé depuis lundi ?

ÉCLAIRAGE - La Russie a annoncé lundi avoir transféré dans une unité carcérale médicale l'opposant en grève de la faim Alexeï Navalny.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Russie : que sait-on de l'état de santé d'Alexeï Navalny, hospitalisé depuis lundi ? Crédit Image : Handout / Moscow City Court press service / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Decroix, chef du service étranger de RTL
Christophe Decroix édité par Thomas Pierre

Alexeï Navalny, le principal opposant à Vladimir Poutine, a été transféré lundi 19 avril vers une prison-hôpital. Celui qui avait été empoisonné en aout 2020 au Novitchok, un redoutable neurotoxique, avait entamé une grève de la faim il y a trois semaines pour protester contre ces conditions de détention. 

Que sait-on ce mardi de l'état de santé d'Alexeï Navalny ? Selon ses proches, il est très faible et risque la mort à chaque instant. Des médecins extérieurs, qui ont pu examiner ses analyses de sang, craignent qu'il ne fasse à tout moment un arrêt cardiaque. 

Depuis le 31 mars, il refuse de s'alimenter. D'abord pour protester contre ces conditions de détention. Il est réveillé huit fois par nuit. Ensuite, parce qu'on lui a refusé jusqu'à présent l'accès à un médecin de confiance alors qu'il souffre d'une double hernie discale. Il a également des problèmes aux jambes et aux mains, selon ses avocats. Il aurait aussi des problèmes respiratoires et l'on sait que certains de ses co-détenus ont la tuberculose. 

17 kilos perdus

Selon sa femme qui l'a vu récemment, Navalny ne pèse plus que 76 kilos. C'est 17 de moins qu'à son arrivée en colonie pénitentiaire. Évidemment tout cela s'ajoute à son état de faiblesse dû à son empoisonnement l'an dernier au Novitchok. Un empoisonnement qui l'avait entraîné dans le coma pendant trois semaines. 

Mais malgré ces informations alarmantes, les services pénitentiaires russes jugent son état de santé "satisfaisant" et il aurait accepté de prendre une thérapie vitaminée. Il faut savoir qu'en Russie, la loi permet de nourrir par force un détenu qui fait la grève de la faim

Que dit la communauté internationale ?

À lire aussi
maladie
Patrick Balkany hospitalisé : de quoi souffre-t-il ?

Washington a menacé Moscou de représailles en cas de décès. L'Union européenne avait demandé à la Russie de fournir à Navalny des soins. Elle a été partiellement entendue puisqu'il est hospitalisé. En revanche, il n'est pas suivi par des médecins indépendants comme cela avait été souhaité. De même, on semble loin de sa libération réclamée par les Européens comme par les Américains. Le militant anti-corruption a été condamné en février dernier à deux ans et demi de prison et rien n'indique aujourd'hui un signe de clémence.
 
Et en Russie, l'Opinion publique se préoccupe-t-elle de Navalny ? La grande majorité des Russes regardent ce bras de fer d'assez loin. Toutefois, les partisans de Navalny appellent mercredi soir, jour du discours annuel de Vladimir Poutine, à de grandes manifestations à travers tout le pays. Près de 500.000 personnes ont déjà annoncé sur internet qu'elles y seront. Des manifestations interdites évidemment et qui seront réprimées, comme les précédentes, ont déjà annoncé les autorités russes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Russie Vladimir Poutine Opposition
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants