1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Russie : des Témoins de Jéhovah arrêtés par les forces de sécurité
2 min de lecture

Russie : des Témoins de Jéhovah arrêtés par les forces de sécurité

Qualifié d'"extrémiste" par le gouvernement, le culte des Témoins de Jéhovah est interdit en Russie depuis 2017. Ce mercredi, plusieurs "responsables et membres" ont été arrêtés par les forces de sécurité du pays.

Des Témoins de Jéhovah (illustration).
Des Témoins de Jéhovah (illustration).
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Marie Gingault & AFP

Ce mercredi 10 février, les forces de sécurité ont procédé à un raid d'envergure contre des Témoins de Jéhovah, a annoncé le Comité d'enquête russe. Considéré comme extrémiste, ce culte est interdit en Russie depuis 2017.

Des membres du Comité d'enquête, l'organe en charge des dossiers criminels les plus importants, du ministère de l'Intérieur russe et des services de sécurité (FSB, anciennement KGB), ainsi que des gardes nationaux "mènent à Moscou des perquisitions à 16 adresses où vivent des membres de cette organisation", est-il indiqué.

Plusieurs "responsables et membres" des Témoins de Jéhovah ont été arrêtés, précise le Comité, sans toutefois chiffrer ces arrestations. Les personnes interpellées sont accusées d'avoir fondé depuis 2017, en dépit de l'interdiction de ce culte dans le pays, des antennes à Moscou et d'avoir organisé des "réunions conspiratrices", pour notamment étudier "de la littérature religieuse" et à des fins de prosélytisme.

Le mouvement des Témoins de Jéhovah est considéré comme "extrémiste" par le ministère russe de la Justice. En 2017, la Cour suprême a décidé d'interdire ce culte. 

Un mouvement régulièrement accusé de dérives sectaires

À lire aussi

Le mouvement des Témoins de Jéhovah a été fondé dans les années 1870 aux États-Unis par Charles Russell. Ces derniers se revendiquent du christianisme et considèrent qu'ils sont les seuls à pratiquer "la bonne religion", à savoir le christianisme originel. Ils sont régulièrement accusés de dérives sectaires.

L'Église orthodoxe russe, proche du Kremlin, dénonce fermement ce mouvement religieux. En effet, les autorités mènent une politique de promotion de l'identité russe, fondée sur un certain conservatisme qui trouve ses racines dans l'orthodoxie. Ainsi, l'Église est très attentive au prosélytisme d'autres croyances chrétiennes.

Depuis l'interdiction des Témoins de Jéhovah en 2017, plusieurs membres ont été condamnés à de la prison ferme en Russie. Après avoir mené des perquisitions dans plus de 20 régions, les autorités russes ont annoncé, en novembre dernier, l'ouverture d'une enquête pénale, visant les Témoins de Jéhovah pour "activités extrémistes". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/