1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Royaume-Uni : y-a-t-il eu une fête de Noël non autorisée fin 2020 à Downing street ?
2 min de lecture

Royaume-Uni : y-a-t-il eu une fête de Noël non autorisée fin 2020 à Downing street ?

ÉCLAIRAGE - La diffusion d'une vidéo, où des collaborateurs plaisantent sur une fête de Noël supposément organisée à Downing Street l'an dernier, malgré les restrictions anti-Covid, est venu mettre un peu plus la pression sur Boris Johnson, qui a présenté ses excuses "sans réserves" mercredi.

Boris Johnson sortant du 10 Downing Street le 1er décembre 2021
Boris Johnson sortant du 10 Downing Street le 1er décembre 2021
Crédit : Daniel LEAL / AFP
Thomas Pierre & AFP

Boris Johnson était sommé de s'expliquer. Depuis une semaine, le Premier ministre britannique est accusé par la presse d'avoir assisté à deux fêtes en décembre 2020 à Downing street, alors qu'il était strictement interdit dans la majorité du pays de se retrouver en intérieur.

Et les choses ont encore empirées mercredi après la publication par ITV News d'une vidéo dans laquelle on voit son attachée de presse de l'époque, Allegra Straton, plaisanter le 22 décembre 2020 avec d'autres collaborateurs, sur une "fête imaginaire", alors qu'elle prépare un point de presse avec ces collaborateurs.

Allegra Stratton cherche à y répondre à des questions hypothétiques que pourraient poser les journalistes sur une fête de Noël qui aurait eu lieu à Downing Street le 18 décembre. "Cette fête imaginaire était une réunion d'affaires sans respect de la distanciation sociale", plaisante-t-elle. elle tente aussi de l'expliquer par une soirée "fromage et vin".

Boris Johnson dans l'embarras

Dans la foulée, Boris Johnson a annoncé mercredi l'ouverture d'une enquête et présenté des excuses "sans réserves".  "Je présente mes excuses sans réserves pour l'impression" que donne cette affaire, a-t-il déclaré au parlement, au lendemain de la parution de la vidéo.

À écouter aussi

Boris Johnson qui s'est dit "furieux" après la parution de cette vidéo, a réaffirmé qu'il lui avait "été assuré à plusieurs reprises" depuis le début de cette affaire qu'"il n'y avait pas eu de fête" et qu'"aucune règle" n'avait été enfreinte. Il a annoncé l'ouverture d'une enquête interne. "Il va sans dire que si les règles ont été brisées, il y aura une action disciplinaire", a-t-il ajouté.

Un durcissement des restrictions sanitaires imminent

Ces dernières révélations embarrassent d'autant plus le gouvernement qu'il pourrait selon plusieurs médias annoncer un durcissement des restrictions pour lutter contre le variant Omicron du coronavirus. 

Une tâche rendue "presque impossible" par "les événements des dernières 24h", a déploré le député conservateur Charles Walker , alors que le Royaume-Uni, un des pays d'Europe les plus touchés par la pandémie avec 145.800 morts, compte désormais plus de 45.000 contaminations quotidiennes. Face à ce désastre sanitaire, le ton léger et jovial employé par les conservateurs dans la vidéo ne passe pas. 

La tenue d'une autre fête par l'ex-ministre de l'Éducation Gavin Williamson, où une vingtaine de personnes s'étaient retrouvées le 10 décembre autours de quelques "verres et canapés", a été reconnue par un porte-parole du ministère. Concernant celle du 18 décembre, la Metropolitan police affirme examiner la vidéo en relation avec des "violations présumées" des règles anti-Covid.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/