1 min de lecture Néo-nazi

Royaume-Uni : quatre néonazis, dont une candidate à "Miss Hitler", emprisonnés

Ces quatre personnes appartenaient au mouvement "National Action", un groupe d'extrême droite interdit au Royaume-Uni depuis 2016 en vertu de la législation antiterroriste britannique.

La police britannique (illustration)
La police britannique (illustration) Crédit : IAN KINGTON / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

La justice britannique a condamné, ce mardi 9 juin, quatre néonazis, dont une ex-candidate à un concours de beauté baptisé "Miss Hitler", à des peines allant jusqu'à cinq ans et demi de prison, pour leur appartenance à un groupe d'extrême droite interdit au Royaume-Uni.  Ils avaient tous les quatre été reconnus coupables en mars, par la cour de Birmingham, d'appartenance au mouvement "National Action", interdit en 2016 en vertu de la législation antiterroriste britannique. 

Qualifié alors de "raciste, antisémite et homophobe" par le gouvernement, ce groupement avait notamment salué le meurtre par un sympathisant néonazi de la députée travailliste Jo Cox cette année-là, peu avant le référendum sur le Brexit de juin 2016. Le juge Paul Farrer a infligé une peine de cinq ans et demi de prison à Mark Jones, un ingénieur ferroviaire de 25 ans, pour avoir joué "un rôle important dans la poursuite du mouvement", dont il était l'un des responsables à Londres, après son interdiction

Il a reconnu notamment avoir fait le salut nazi et arboré un drapeau de "National Action" sur une photo prise en 2016 à Buchenwald, un camp de concentration nazi où ont péri des dizaines de milliers de personnes. Son ex-compagne Alice Cutter, 23 ans, qui avait concouru en tant que "Miss Buchenwald" pour le titre de "Miss Hitler", a écopé de trois ans de prison pour avoir été "la confidente" d'un des dirigeants du groupe. 

"Miss Hitler" appelait à gazer des synagogues

Les jurés ont pu voir des messages de cette serveuse, qui a aussi participé à des rassemblements du mouvement, dans lesquels elle suggérait de gazer des synagogues, d'utiliser la tête d'un Juif comme ballon de football ou encore dans lesquels elle appelait Jo Cox à "pourrir en enfer" après sa mort. 

À lire aussi
Des parachutistes de l'unité spéciale KSK (Kommando Spezialkraefte) des forces armées allemandes lors d'un un exercice militaire dans le nord de l'Allemagne. Allemagne
Les infos de 7h30 - Après des scandales, l'Allemagne dissout ses forces spéciales emblématiques

Deux autres prévenus, Garry Jack, un homme de 24 ans, décrit comme un membre actif de "National Action", et Connor Scothern, 19 ans, qui avait distribué 1.500 autocollants appelant à une "solution finale", ont été condamnés à respectivement quatre ans et demi et 18 mois de prison

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Néo-nazi Prisons Prisonnier
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants