1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Royaume-Uni : des espions accusés d'avoir usurpé l'identité d'enfants morts
1 min de lecture

Royaume-Uni : des espions accusés d'avoir usurpé l'identité d'enfants morts

VU DANS LA PRESSE - Les proches des personnes décédées portent plainte contre de la Metropolitan Police. L'utilisation de ces identités aurait été faite dans le but de couvrir les agents.

Une voiture de police au Royaume-Uni (illustration)
Une voiture de police au Royaume-Uni (illustration)
Crédit : Tolga Akmen / AFP
Victor Goury-Laffont

Un bébé mort à la naissance, un enfant de cinq ans tué dans un accident d'avion, un garçon lourdement handicapé, décédé à l'âge de six ans... Ce sont leurs identités que la Metropolitan Police, plus communément appelé la Met, aurait utilisé pour protéger ses agents lors d’infiltrations dans des groupes politiques.

Une procédure inacceptable selon les familles des victimes, qui affirment ne jamais avoir été prévenues ou consultées et ont donc décidé d'entamer une procédure judiciaire à l'encontre de la Met, rapporte The Guardian. Ils avancent que la police aurait commis une "mauvaise utilisation d'informations privées" et se serait introduite dans leur deuil, entraînant un mal-être et mettant en péril leur santé mentale.

Selon le quotidien britannique, la tactique est pourtant courante, et ces 30 dernières années, au moins 42 agents sous couverture auraient créé de fausses identités à partir de détails réunis sur des enfants morts. En plus de reprendre leur identité, ces agents s'intéresseraient à la vie des défunts afin de crédibiliser leur couverture.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/