1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. REPORTAGE - Crise en Ukraine : comment les troupes françaises s'entraînent en Estonie
3 min de lecture

REPORTAGE - Crise en Ukraine : comment les troupes françaises s'entraînent en Estonie

Les forces militaires de l'OTAN restent en alerte. Des exercices d'envergure ont lieu en ce moment dans les pays Baltes. RTL a suivi les soldats français pendant leur entrainement avec les armées britanniques et estoniennes à une heure de la frontière avec la Russie.

Soldats français en Estonie
Soldats français en Estonie
Crédit : Emilie Baujard
REPORTAGE - Crise en Ukraine : comment les troupes françaises s'entraînent en Estonie
00:04:28
REPORTAGE - Crise en Ukraine : comment les troupes françaises s'entraînent en Estonie
00:04:28
Emilie Baujard & Philippine Rouvière Flamand

La crise entre l'Ukraine et la Russie se prépare en Estonie avec des exercices militaires. Ces exercices grandeur nature peuvent impliquer plusieurs centaines de soldats. L'armée française affronte par exemple l'armée britannique au milieu de la forêt. Il y fait -10 °C et la neige recouvre tout le paysage.

Pour l'exercice qu'a suivi RTL, les soldats français doivent prendre un carrefour détenu par des ennemis (joués par des soldats anglais). Le but est de déjouer des embuscades et avancer malgré le terrain difficile, le tout face à une armée conventionnelle équipée elle aussi de chars et de blindés.

La neige rend difficile l'avancée des véhicules qui risquent de s'enliser. "La neige cache le terrain qui est ici très marécageux et également cloisonné par les forêts. Nos possibilités de manœuvre sont (donc) très réduites" confie le sergent chef Louis, officier coordinateur de feu sur cet exercice. 

Autre difficulté : le froid. Les soldats français doivent adapter leurs techniques à l'environnement. Comme pendant un nouvel exercice où il faut prendre en charge 7 blessés, les soigner et les mettre à l'abri. "Notre matériel, notamment nos injectables et nos perfusions, il faudra éviter qu'il gèle avant de panser le patient. Pour ça, on va mettre la poche au contact du patient pour que (sa) chaleur corporelle puisse éviter la congélation." Pour le colonel Florian, médecin chef, il faut s'entraîner sur ce terrain "sur lequel on serait potentiellement amené à faire les choses en réel." Les soldats ne se sont jamais retrouvés dans de telles conditions de froid en France. 

Soldats français en Estonie
Soldats français en Estonie
Crédit : Emilie Baujard

Une mission de l'OTAN

Ces exercices font partie de la mission de l'OTAN. Les 300 soldats français sont intégrés dans ce qu'on appelle "la présence avancée renforcée." Il s'agit d'une présence militaire dans les 3 pays baltes et la Pologne depuis 2017. En tout, il y a 4.500 soldats d'une vingtaine de nationalités différentes.

Le but de cette force multinationale est de faire de la dissuasion comme l'explique le colonel Mauger, qui commande le bataillon français. "On met en place des troupes de l'OTAN, de manière à dissuader toute agression extérieure. Ce sont des forces qui sont prêtes à combattre s'il le fallait, avec tout un arsenal de l'OTAN, prêt à venir en renfort si besoin." 

L'OTAN montre donc les muscles pour dissuader les Russes d'avancer vers les Pays Baltes. Jusqu'à présent, cette technique fonctionne et l'Estonie semble rassurée. Elle avait déjà fait appel à l'OTAN en 2016 suite à l'annexion de la Crimée par les Russes. 

Pour le colonel Mauger, "l'Estonie est un petit pays, il ne pourra pas se défendre seul face à un adversaire beaucoup plus conséquent à la frontière russe. L'idée, c'est (qu'elle) se mette sous la houlette des alliés de l'OTAN. Pour (l'Estonie) c'est en quelques sorte une assurance-vie."

"La menace sécuritaire la plus importante de ces 30 dernières années"

Ces exercices étaient prévus de longue date, mais il n'empêche qu'ils prennent tout leur sens en ce moment. Alors que la tension monte en Ukraine, les pays Baltes et notamment l'Estonie, regardent tout ça avec angoisse. 

Kristjan Mäe est en charge de la coopération avec l'OTAN au sein du ministère estonien de la Défense. Selon lui, "c'est la menace sécuritaire la plus importante de ces 30 dernières années. La présence des troupes russes en Ukraine et en Biélorussie est absolument sans précédent et elle ne fait qu'augmenter. C'est clairement une menace, non seulement pour les états baltes, mais aussi pour l'OTAN et pour l'Union Européenne."

Ces exercices sont là pour rassurer l'Estonie et aussi pour permettre à différentes armées de travailler ensemble, de connaître les autres techniques, les autres matériels. Pour pouvoir, si besoin, combattre ensemble un ennemi commun. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.