2 min de lecture États-Unis

Procédure de destitution contre Trump : un moment clé de la présidence

ÉCLAIRAGE - La Chambre des représentants a ouvert une enquête en vue d'une procédure de destitution du président Trump. Le président américain est soupçonné d'avoir fait du chantage à un président étranger.

Un air d'amérique - Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Procédure de destitution contre Trump : un moment clé de la présidence Crédit Image : ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Esther Serrajordia

C’est fait. La Chambre des représentants ouvre une enquête officielle en vue d'une procédure de destitution du président Trump. L’annonce a été faite à 23 heures de Paris par la présidente de la Chambre Nancy Pelosi. "Les actes de la présidence Trump révèlent des faits déshonorants, à savoir la trahison par le président de son serment, la trahison de notre sécurité nationale et la trahison de l'intégrité de nos élections. Le président doit rendre des comptes. Personne n’est au-dessus de la loi", a-t-elle dit

Ça n’est arrivé que trois fois dans l’histoire américaine. C’est un moment clé de la présidence Trump, et cette décision est un pari risqué pour les démocrates, c’est peut-être là-dessus que se jouera la réélection de Donald Trump ou son départ du pouvoir. Ça a été un moment de bascule très rapide, en quelques jours, alors que cela fait deux ans qu’une bonne partie des démocrates modérés, dont Pelosi, essayaient de calmer les ardeurs de l’aile gauche qui poussait vers cette procédure.

Ce qui a changé, c'est la révélation d’une nouvelle affaire, qui a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase qui se remplissait depuis deux ans et demi, depuis le début de l’affaire russe. Cette nouvelle affaire a été révélée par un lanceur d’alerte au sein des services de renseignement, qui a prévenu sa hiérarchie : Donald Trump est soupçonné d’avoir fait du chantage sur le nouveau président ukrainien, pour obtenir des informations sur les activités financières en Ukraine du fils de l’ancien vice président Joe Biden. Or, Biden est aujourd’hui le favori pour affronter Trump l’an prochain. 

Trump dénonce une "chasse aux sorcières"

C’est pour ça que Pelosi parle de trahison, le président Trump est soupçonné d’avoir demandé à un état étranger d’interférer dans l’élection américaine. C’était l’un des aspects de l’affaire russe. Le président dénonce une chasse aux sorcières, mais il admet avoir suspendu temporairement l’aide militaire à l’Ukraine avant de demander au nouveau président ukrainien d’enquêter sur les Biden. Dans cette histoire, c’est l’un des avocats personnels de Trump, Rudy Giuliani, l’ancien maire de New York, qui a été à la manœuvre, en Ukraine, pour chercher des informations compromettantes sur Biden. 

À lire aussi
Donald Trump, le 8 octobre 2019. États-Unis
Destitution : deux chefs d'accusation retenus contre Trump, dont abus de pouvoir


Ce qui va se passer maintenant, c'est que les parlementaires vont enquêter, il va y avoir des auditions. Si les charges sont solides, la Chambre à majorité démocrate peut décider d’ouvrir une procédure de destitution. Un procès se tiendrait alors au Sénat, à majorité républicaine. C’est arrivé en 1868 pour le président Johnson et en 1998 pour le président Clinton. Dans les deux cas le Sénat les a acquitté.

Il y a un troisième cas, où une enquête a été ouverte, comme pour Trump. C’était en 1973 avec le Watergate pour Nixon. Il a préféré démissionner quand il a compris qu’une procédure de destitution risquait d’aboutir. Cette procédure pourrait durer des mois et peser sur la présidentielle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Joe Biden
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants