1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Présidentielle américaine : Amy Coney Barrett pourrait-elle se récuser ?
2 min de lecture

Présidentielle américaine : Amy Coney Barrett pourrait-elle se récuser ?

Le nouvelle juge de la Cour Suprême fera-t-elle le choix de l'indépendance ou celui de la loyauté si la Cour suprême doit décider de l'avenir du pays ?

Amy Coney Barrett, aux côtés de Donald Trump, après sa nomination à la Cour Suprême, le 26 septembre 2020
Amy Coney Barrett, aux côtés de Donald Trump, après sa nomination à la Cour Suprême, le 26 septembre 2020
Crédit : Olivier DOULIERY / AFP
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Pour de nombreux analystes, la Cour suprême pourrait avoir un rôle primordial pour déterminer qui sera le grand gagnant de l'élection présidentielle américaine en 2020. Le président Donald Trump a déjà annoncé qu'il comptait effectuer un ou plusieurs recours devant cette juridiction suprême sans préciser les contours de ses contestations. Trump risque une "défaite embarrassante" devant la Cour suprême, a répliqué l'équipe de campagne de Joe Biden.

Le président Trump espère sans doute stopper le comptage et les éventuels recomptages de certains bulletins comme la Cour suprême a pu le faire lors du chaos électoral de l'an 2000. Pourtant la Cour, dont la majorité des juges est conservatrice, a déjà pris des décisions contraires aux intérêts républicains en autorisant, par exemple l'État de Pennsylvanie à compter ses bulletins jusqu'à trois jours suivant le jour du scrutin. Une décision qui a été prise sans le concours de la toute nouvelle juge de la Cour, Amy Coney Barrett, qui a considéré qu'elle n'était pas encore assez versée dans ces dossiers pour émettre un jugement, en accord avec la majorité ou une opinion dissidente.

Amy Coney Barrett n'a pas rejeté l'idée

Lors de son investiture, Amy Coney Barrett n'a pas rejeté l'idée de se récuser, c'est-à-dire de ne pas prendre part au vote des juges lors des éventuelles batailles judiciaires autour de cette élection présidentielle. "Je vous promets d'appliquer pleinement et loyalement les règles de la récusation, a-t-elle déclaré face à la presse qui l'interrogeait à ce sujet. Ce qui comptera dans ma décision est la question qui nous sera soumise. J'appliquerai les mêmes règles que celles que mes prédécesseurs ont appliquées avant moi afin de savoir si je devrais me récuser ou non. Mais je ne peux pas vous faire de promesses en ce moment". Le président Trump qui était à ses côtés a expliqué qu'il ne voyait pas de conflit d'intérêts et que la décision [de se retirer ou non au moment venu] revenait à Amy Coney Barrett".

Psychologiquement et politiquement, Amy Coney Barrett pourrait être tentée de soutenir celui qui a fait d'elle une juge à vie. Elle pourrait aussi vouloir couper rapidement le cordon politique qui la lie à Donald Trump pour prouver son indépendance. Mais tout cela serait certainement un peu trop binaire et il ne faut pas oublier que la Cour Suprême effectue un travail juridique souvent de haut niveau et évite autant que possible de faire de la politique. Il faudra attendre de connaître la nature des recours qui seront portés devant la Cour pour commencer à imaginer les décisions que pourraient prendre les neuf juges élus à vie de cette vénérable institution.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/