1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Présidentielle américaine 2016 - Le Top 5 : quels personnages de "Game of Thrones" seraient Clinton, Trump ou Sanders ?
3 min de lecture

Présidentielle américaine 2016 - Le Top 5 : quels personnages de "Game of Thrones" seraient Clinton, Trump ou Sanders ?

AU CŒUR DE LA CAMPAGNE - Le "Washington Post" a consacré une page entière à cette comparaison entre les personnages de la saga de fantasy et les candidats à la Maison blanche.

Cersei Lannister et Hillary Clinton
Cersei Lannister et Hillary Clinton
Crédit : HBO / AFP
Philippe Corbé & Aymeric Parthonnaud

Lors d’un chat avec des lecteurs, une journaliste du Washington Post a reçu cette question qui l’a interpellée : dans Game of Thrones, qui seraient Trump, Sanders et Clinton ? Le journal de la capitale a consacré une page entière à ce sujet sérieux.

Après réflexion au sein de la rédaction, Donald Trump serait Robert Baratheon, qui "ignore toutes les règles et prend le royaume de force. Un peu ce que Trump a fait avec le parti républicain", note le journal. "Ce sont aussi deux hommes avec de grands appétits pour toutes choses de la vie et ils ne ressentent pas le besoin de s'en excuser".

Hillary Clinton aurait le caractère proche d'une Cersei Lannister, "forte, dure, loyale pour ceux qu’elle aime, impitoyable pour ceux qu’elle n’aime pas". Bernie Sanders serait la vénéneuse Ellaria Sand, les gens ne la prennent pas au sérieux, mais elle a des convictions et les gens la suivent plus qu’on aurait pu l’imaginer. "On sent qu'elle aura un plus grand rôle sur la fin, mais on ne sait pas encore comment". Chaque candidat à droit à son jumeau fictionnel. Ted Cruz est Tyrion Lannister (ce qui provoque un débat enflammé dans les commentaires), Jeb Bush s'approcherait de Stannis Baratheon, Merco Rubio ressemblerait au frère de ce dernier : Renly Baratheon.

Jennifer Lawrence : "Hey Trump ! Fuck You !"

Elle est la "it girl" de l’Amérique, l’actrice la plus en vue, lauréate d’un Oscar. Jennifer Lawrence était l’invitée du talk show de Graham Norton sur la BBC à Londres pour faire la promotion du nouveau X-Men : Apocalypse.

À lire aussi

Elle a raconté qu’elle s’est retrouvée dans une soirée où Trump était également présent. Et qu’elle a cherché, en vain, à tourner une vidéo avec lui où elle aurait pu lui crier "Hey Trump ! Fuck you !".

Jennifer Lawrence avait un message clair pour Donald Trump
Jennifer Lawrence avait un message clair pour Donald Trump
Crédit :

Elle avait déjà dit à Entertainment Weekly en octobre que si Trump était élu, ce serait "la fin du monde".

Un 3e candidat pour faire battre Trump ? Kasich dit non

C’est la rumeur qui circule dans une partie du camp républicain ces derniers jours, alimentée notamment par Romney et ses proches : il faut trouver un 3e homme, un candidat conservateur qui pourrait se présenter en dehors du parti représenté par Trump, avec des chances faibles de gagner, mais cette candidature concurrente assurerait la défaite du milliardaire. Leur candidat idéal, le modéré John Kasich, le gouverneur de l’Ohio qui s’est retiré il y a 15 jours. Il confirme avoir reçu des appels à ce sujet, mais balaie cette hypothèse lors d’une interview sur CNN.

Comme le dit le président du Parti Républicain, cette candidature alternative serait "une mission suicide".

Chers Britanniques, non, Donald Trump n’est pas « stupide »

La mère de Donald Trump est née en Ecosse, où le milliardaire a toujours des intérêts financiers, notamment des hôtels et un golf. Le Royaume-Uni n’a toutefois aucune envie de le voir arriver au pouvoir à Washington. Le Premier ministre Cameron a dit récemment que Trump était "divisive, stupid and wrong" (il divise, il est stupide, et il a tort). Le nouveau maire travailliste de Londres avait dit qu’il était "ignorant".

Invité de la matinale de ITV, présentée par son ami Piers Morgan, Donald Trump a répondu à Cameron "d’abord je ne suis pas stupide, je peux vous le dire, OK, juste le contraire. Deuxièmement, à propos de division, je ne pense pas que je suis une personne qui divise, je suis une personne qui unifie". Et il répond à Sadiq Khan "dites lui que je me souviendrai de ces déclarations. Ce sont vraiment des déclarations méchantes".

Pas de fleurs, juste faites battre Trump

Katherine Michelle Hinds est morte le 29 avril à Seattle, mais elle était originaire de l’État très conservateur de l’Alabama, qui a voté largement pour Trump lors de la primaire. Dans l’avis mortuaire, on peut lire "à la place des fleurs, ne votez pas pour Donald Trump".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/