2 min de lecture Mots

Pourquoi dit-on fille et bille mais ville et mille ?

Fille, bille, ville et mille... Muriel Gilbert revient sur des mots qui ont une prononciation surprenante.

Un bonbon sur la langue - Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert iTunes RSS
>
Pourquoi dit-on fille et bille mais ville et mille ? Crédit Image : ERIC FEFERBERG / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert

C’est Emmanuel, de Guipavas, près de Brest, qui m’a posé cette question sur Facebook il y a peu : "Pourquoi dit-on gorille mais ville", alors que les deux mots se terminent par "ILLE" ? Il a raison, c’est étonnant, quand on y pense. Même "fille" et "bille", qui s’écrivent presque pareil, ne se prononcent pas comme "ville".

"En français, presque tous les mots qui se terminent par le groupe de lettres ILLE se prononcent comme fille et famille", explique la très savante Banque de dépannage linguistique. Il n’y a que trois mots qui fassent exception à la règle : "ville, tranquille, mille [le nombre, dix fois cent], et leurs dérivés".>

Il est vrai que millénaire ne se prononce pas "miyénaire", et que millésime, ou mille-feuille qui devraient logiquement se dire "miyésime" et "miyefeuille". De même, on dit bidonville ou villégiature, deux mots qui se prononceraient logiquement "bidonviye" et "viyégiature"… s’ils n’étaient pas formés sur ville. Ou encore, tranquillité et tranquillement ne se prononcent pas "tranquiyité" et "tranquiyement", ce qui explique d’ailleurs qu’on oublie souvent leur deuxième L.

Pourquoi ces exceptions ?

Alors pourquoi ces trois mots, mille, ville et tranquille font-ils exception ? Comme beaucoup de mots français, ils viennent du latin. Prenons l’exemple de ville. Il vient du latin villa qui avec le temps s’est simplifié en vila, un seul L, et a fini par perdre en français sa finale en A. Donc on arrive à vile.

À lire aussi
coquelicots (Illustration) langue française
Pourquoi l'étymologie est-elle si importante pour l’orthographe ?

Puis, en français moderne, explique la Banque de dépannage linguistique, "le double l a été restitué dans le mot vile pour rendre davantage compte de son origine" latine [et sans doute pour éviter la confusion avec un adjectif peu sympathique, vile, synonyme de méprisable]. Donc on a réaligné artificiellement l’orthographe du mot ville sur son origine latine, mais on a continué de prononcer "VIL".

En revanche, fille vient du latin filia : on a ici deux i, alors que vila n’en a qu’un. Filia a lui aussi perdu son A final, et est devenu FILI, qui est un peu difficile à prononcer – on comprend qu’on soit progressivement arrivé à dire "fille". Ce qui est rigolo, c’est que, "jusqu’au XIX siècle, nous apprend la Banque de dépannage linguistique, on prononçait un l dit mouillé, aujourd’hui disparu en français. (…) On disait par exemple (…) Fille [filj], chenille [Senilj], coquille [kOkilj]". La prononciation actuelle "fille" "était alors condamnée par les grammairiens (…)". Et pourtant, cette prononciation est devenue la règle, parce que l’usage est plus fort que les grammairiens. Car c’est toujours l’usage qui gagne !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mots
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants