2 min de lecture Union européenne

Politique migratoire : ce que prévoit la réforme de l'Union européenne

DÉCRYPTAGE - Le nouveau "Pacte sur la migration et l'asile", dévoilé mercredi par la Commission européenne, doit rendre obligatoire la "solidarité" de tous les pays de l'UE avec les pays de première arrivée de migrants, comme la Grèce, l'Italie ou Malte.

Des migrants sur une embarcation en janvier 2020 (illustration)
Des migrants sur une embarcation en janvier 2020 (illustration) Crédit : Handout / TURKISH DEFENCE MINISTRY / AFP
Photo-Thomas-Pierre
Thomas Pierre et AFP

Renvois des migrants irréguliers, contrôles accrus aux frontières, accélération des procédures... Bruxelles a dévoilé mercredi 23 septembre une réforme de l'asile au sein de l'Union européenne. La présidente de la Commission Ursula von der Leyen a défendu un équilibre "juste et raisonnable" entre "responsabilité et solidarité" entre les 27. "Nous devons trouver des solutions pérennes sur la migration". 

Cinq ans après la crise de 2015, ce nouveau "Pacte européen sur la migration et l'asile" prévoit que les pays de l'UE qui ne veulent pas prendre des demandeurs d'asile devront en revanche participer au renvoi des déboutés du droit d'asile vers leur État d'origine. Et ce, depuis le pays européen où ils sont arrivés. 

Très attendu et plusieurs fois repoussé, ce pacte propose également de mettre à l'abri des poursuites judiciaires les ONG qui sauvent des migrants en mer. Il révise aussi le règlement de Dublin, en vigueur jusqu'ici, qui consiste à confier au premier pays d'entrée d'un migrant dans l'UE la responsabilité de traiter sa demande d'asile.

Le règlement de Dublin révisé

Ce texte, pilier actuel du système d'asile en Europe, n'a cessé d'alimenter les tensions entre les 27, en raison de la charge qu'il fait porter aux pays géographiquement en première ligne des arrivées comme la Grèce et l'Italie. 

À lire aussi
Des affiches appellent à respecter la distanciation physique à l'aéroport de Roissy, pendant la crise de coronavirus Coronavirus France
Reconfinement : les frontières en dehors de l'UE fermées, "sauf exception"

Dans la proposition de la Commission, le pays responsable de la demande pourra être celui dans lequel un migrant a un frère ou une sœur, dans lequel il a travaillé ou fait ses études. Ce sera aussi celui qui a délivré un visa à un migrant qui devra se charger de la demande d'asile. Ces pays de première arrivée resteront toutefois chargés de la demande.

Des contrôles renforcés aux frontières

L'UE a également prôné des contrôles renforcés sur ses frontières extérieures pour écarter plus rapidement les migrants peu susceptibles d'obtenir une protection internationale. "Dans ce nouveau système, il y aura des nouveaux contrôles obligatoires sur toutes les frontières", a indiqué le vice-président de la Commission européenne Margaritis Schinas.

"Toutes les arrivées seront soumises à de rigoureux contrôles de sécurité sanitaire et de vérification d'identité, ce qui permettra de rediriger immédiatement les personnes vers la procédure appropriée", a-t-elle ajouté. 

Des retours "plus efficaces"

Mais Bruxelles vise également "une efficacité accrue dans les retours" des migrants illégaux vers leur pays d'origine, a indiqué la commissaire européenne aux Affaires intérieures, Ylva Johansson.  "Nous devons nous concentrer davantage sur les retours (...) Il y a dans notre paquet aujourd'hui nombre d'initiatives pour atteindre une efficacité accrue dans les retours", a-t-elle précisé. 

Une série de propositions pour réformer l'asile et la migration, qui est loin de faire l'unanimité. À force de rechercher le consensus, la Commission européenne "cède devant les gouvernements anti-immigration", a accusé l'ONG Oxfam. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Union européenne Immigration
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants