3 min de lecture International

Ouïghours : une plainte déposée en France contre Nike pour complicité de travail forcé

D'après une étude, Nike bénéficierait du travail forcé imposé à la la communauté musulmane des Ouïghours. "La marque est bien loin des engagements éthiques", dénonce une association.

Nike (illustration).
Nike (illustration). Crédit : STEPHANIE KEITH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Abercrombie & Fitch, Adidas, Amazon, Apple, Gap, Google, H&M, Zara…Selon une étude, 82 entreprises étrangères tiraient profit du travail forcé imposé à la communauté musulmane chinoise : les Ouïghours. Parmi elles, Nike, le géant des produits de sport. Une plainte a été déposée contre la firme à la virgule, mercredi 24 février, pour "complicité de travail forcé et pratiques commerciales trompeuses".

"Nike abuse ses clients. La marque est bien loin des engagements éthiques qu'elle proclame dans la charte publiée sur son site officiel", a déploré Me Mourad Battikh qui représente l'association des Ouïghours en France, indique Ouest France. Un dépôt de plainte qui intervient dans un contexte de contestation à l'encontre de Pékin, accusé d'avoir enfermé près d'un million de musulmans Ouïghours dans des camps à Xinjiang, un territoire autonome du nord-ouest de la Chine, où le recours à des actes de torture serait fréquent. 

D'après de multiples témoignages, des détenus sont exploités et subissent des "stérilisations forcées". Des informations confirmées par plusieurs études menées par des instituts américains et australiens, notamment Australian Strategic Policy Institute (ASPI).

Plus de 80.000 Ouïghours "transférés dans des usines"

Selon les recherches de l'ASPI, plus de 80.000 Ouïghours "ont été transférés dans des usines" dans toute la Chine entre 2017 et 2019 pour subir du travail forcé. De plus, l'institut estime que des dizaines de grandes firmes internationales sont "susceptibles de bénéficier" de l'exploitation de cette main d'oeuvre "en dehors du Xinjiang grâce à des programmes de transfert de main-d’œuvre jusqu'en 2019".

À lire aussi
musulmans
Chine : peut-on parler d'un génocide des Ouïghours ?

Si certaines multinationales ont promis de s'engager pour lutter contre ce fléau et stopper leurs échanges avec des fournisseurs chinois abusifs, Nike "continuerait à travailler avec le fournisseur Qingdao Taekwang Shoes Co. Ltd, qui produit au moins sept millions de paires de chaussures par an" pour la firme américaine, explique Le Monde

L'inventeur de la basket Jordan aurait même pratiqué du lobbying auprès du Congrès américain pour empêcher une loi qui entendait interdire l'importation aux États-Unis des biens fabriqués au Xinjiang, selon France Inter. Des informations démenties par Nike qui nie tout lien avec l'exploitation de la communauté musulmane en Chine et toute tentative de pression sur la législation américaine. 

La France dénonce un "système de répression institutionnalisé"

En France, la cause des Ouïghours a poussé les autorités à dénoncer un "système de répression institutionnalisé". "De la région chinoise du Xinjiang, nous parviennent des témoignages et des documents concordants, qui font état de pratiques injustifiables à l’encontre des Ouïghours, et d'un système de surveillance et de répression institutionnalisé à grande échelle", a jugé le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian lors d'une intervention par visioconférence, devant le Conseil des droits de l’homme de l'ONU.

Une déclaration qui n'a pas manqué de faire réagir l'ambassade de Chine en France, qui, sans évoquer le discours du ministre, a dénoncé "l'ingérence dans les affaires intérieures d'autrui sous prétexte des droits de l'Homme".

De son côté, Pékin, entaché par la répression de son régime, continue de démentir fermement ces accusations, affirmant que les "camps" sont des "centres de formation professionnelle" dans le cadre de la lutte contre l'extrémisme religieux. Ces regroupements population permettraient d'éloigner la population Ouïghour du radicalisme religieux et du séparatisme. Une stratégie justifiée par les nombreux attentats meurtriers par des Ouïghours qui ont pris pour cibles des civils chinois.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Musulmans Islam
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants