1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. En Chine, plus d'un demi-million de Ouïghours enrôlés dans les champs de coton
1 min de lecture

En Chine, plus d'un demi-million de Ouïghours enrôlés dans les champs de coton

Une étude du Center for Global Policy démontre, à l'aide de documents des autorités chinoises, l'implication forcée de 570.000 Ouïghours dans la cueillette du coton dans le Xinjiang.

Un "centre" suspecté de détenir des Ouïghours, près de Hotan, dans le Xinjiang, ici en mai 2019
Un "centre" suspecté de détenir des Ouïghours, près de Hotan, dans le Xinjiang, ici en mai 2019
Crédit : GREG BAKER / AFP
Nicolas Barreiro & AFP

Une nouvelle étude américaine du Center for Global Policy (CGP) accuse la Chine d'avoir enrôlé au moins 570.000 membres de l'ethnie musulmane des Ouïghours dans un programme coercitif de ramassage du coton au Xinjiang. Des organisations de défense des droits de l'Homme accusent également Pékin d'avoir interné au Xinjiang au moins un million de musulmans dans des "camps de rééducation". Pékin préfère parler de "centres de formation professionnelle", destinés à éloigner la population de l'extrémisme religieux. 

"Pour la première fois, nous n'avons pas seulement des preuves du travail forcé des Ouïghours dans l'industrie manufacturière, dans la confection de vêtements, mais aussi directement de la cueillette du coton, et je pense que cela change la donne", confie le Dr Adrian Zenz, auteur du rapport incriminant la Chine, à la BBC. Le CGP affirme se baser sur des documents des autorités chinoises, publiés sur internet. D'après lui, le nombre réel pourrait même être bien plus élevé. 

Le Xinjiang représente près de 85% du coton en Chine, soit près de 20% dans le monde. Pour faire face à ce travail colossal, l'État chinois se sert donc des minorités issues des "centres de formation professionnelle", une main d'œuvre locale "disponible", "docile", "obéissante", "travaillant dur", "avec un encadrement de style militaire", décrypte Libération. Ainsi, en 2018, trois zones du Xinjiang ont enrôlé au moins 570.000 personnes pour la cueillette du coton dans le cadre d'un programme obligatoire géré par l'État, affirme le CGP

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/