1 min de lecture Asie

Nouvel An : pourquoi les Chinois ne le fêtent-ils pas en même temps que nous ?

Si la Chine a adopté le calendrier géorgien, utilisé en France, au début du XXème siècle, certaines fêtes sont encore déterminées par un calendrier traditionnel.

Les célébrations du Nouvel an chinois 2018 à Lisbonne Crédit : PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont Journaliste

Dans de très nombreux pays du monde, la nouvelle année sera célébrée dans la nuit entre ce jeudi 31 décembre et le vendredi 1er janvier. Une date fixée par le calendrier géorgien, utilisé officiellement en France, mais qui ne se retrouve pas dans d'autres calendriers.

En Chine, par exemple, un Nouvel An est aussi célébré à une autre date que la Saint-Sylvestre. En 2021, il tombera le 12 février tandis qu'en 2020, cette célébration est arrivée le samedi 25 décembre.

L'État chinois a adopté en 1912 le calendrier géorgien mais continue à utiliser, pour les fêtes traditionnelles, un calendrier ancien basé sur les phases lunaires. Une année y est composée par 12 mois de 29 ou 30 jours, ce qui correspond à l'apparition d'une nouvelle lune. Cela entraîne donc des décalages dans les dates avec le calendrier géorgien, construit avec des mois de 30 ou 31 jours généralement.

Les Chinois fêteront malgré tout la Saint-Sylvestre, en plus du Nouvel An traditionnel. Malgré la crise sanitaire, d'importantes célébrations sont prévues cette année en Chine continentale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Asie Fêtes Fête
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants