1 min de lecture Carlos Ghosn

Nissan : Carlos Ghosn soupçonné d'avoir laissé une ardoise de 300 millions d'euros

Un audit interne réalisé par le constructeur nippon accuse Carlos Ghosn et son ancien bras droit, Greg Kelly, de nombreuses "malversations".

Carlos Ghosn le 8 novembre 2018 à Maubeuge.
Carlos Ghosn le 8 novembre 2018 à Maubeuge. Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Félix Roudaut
Félix Roudaut

Le constructeur automobile japonais Nissan a dévoilé lundi 9 septembre les premiers résultats de son grand audit interne. Des conclusions qui ne devraient pas arranger les affaires de Carlos Ghosn, ex-PDG du groupe, et de ses avocats. Car la firme nippone est formelle : les "malversations" imputables au patron déchu et à son bras droit, Greg Kelly, avoisineraient les 35 milliards de yens, soit près de 300 millions d'euros. Des soupçons révélés dans un rapport en anglais, repéré notamment par nos confrères du Parisien, ce mardi 10 septembre.

Heureusement pour Nissan, une bonne partie de la somme a seulement été provisionnée, donc non dépensée par le duo. "Sur cette somme, 210 millions d'euros ont été déboursés par Nissan et 84 millions ont été provisionnés, mais non payés", développe Motoo Nagai, responsable du comité d'audit au sein du conseil d'administration. 

En effet, selon Nissan, une bonne partie des irrégularités auraient consisté en des rémunérations différées que Carlos Ghosn espérait toucher une fois parti de la société. Toujours selon le constructeur, le Franco-brésilo-libanais a toutefois pu mener grand train grâce aux actifs de l'entreprise. 

27 millions de dollars pour payer des résidences

Selon l'audit, Carlos Ghosn aurait utilisé 27 millions de dollars pour s'offrir des résidences à Beyrouth (Liban) et Rio de Janeiro (Brésil). Il aurait également donné 750.000 dollars à sa sœur pour un "contrat de consultante fictif". Enfin, le tycoon aurait permis à ses enfants de se servir des jets privés appartenant à Nissan.

À lire aussi
Carlos Ghosn justice
Carlos Ghosn et son épouse se sont parlé pour la première fois depuis 7 mois

Carlos Ghosn, assigné à résidence au Japon, "va continuer à se battre farouchement contre les allégations sans fondement de Nissan", a réagi l'un de ses avocats dans un communiqué. De son côté, Nissan a déjà fait savoir qu'il comptait réclamer le remboursement de ces sommes à son ancien patron.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Carlos Ghosn Japon Nissan
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants