2 min de lecture Immigration

Naufrages en Méditerranée : sortie en mer de Matteo Renzi et Ban-Ki-moon

Le secrétaire général des Nations Unies et le Premier ministre italien participeront à une sortie pour montrer leur "solidarité" après les récents drames de l'immigration.

Ban Ki-Moon, en 2014
Ban Ki-Moon, en 2014 Crédit : STAN HONDA / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Matteo Renzi, Ban Ki-moon et Federica Mogherini vont participer ensemble à une sortie en Méditerranée lundi pour montrer leur "solidarité" après les récents drames de l'immigration, a annoncé le service diplomatique de l'Union européenne samedi.

Mme Mogherini, chef de la diplomatie de l'UE, "sera avec le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon et le Premier ministre italien Matteo Renzi à bord du navire de la marine San Gusto, au large des côtes siciliennes (...) en vue d'une solidarité européenne avec les efforts faits pour sauver les  vies des migrants qui traversent la Méditerranée", selon un communiqué de l'UE. 

Discussions pour une opération militaire en Méditerranée

"Un effort commun (est) nécessaire afin de régler la question de la migration, en s'attaquant aux causes profondes comme aux urgences", a souligné l'UE en annonçant cette sortie en mer hautement symbolique, huit jours après le naufrage d'un chalutier transportant des migrants qui a fait 750 morts au large de la Libye. Aucun détail n'a toutefois été donné. 

L'Union européenne cherche l'aval des Nations unies pour lancer une opération militaire en Méditerranée afin de décourager les trafiquants, qui devrait notamment s'attaquer aux embarcations, en les capturant puis les détruisant avant qu'elles ne soient utilisées. 
Cette opération militaire de l'UE pour lutter contre l'immigration clandestine serait une première si elle voyait le jour malgré les nombreuses difficultés d'ordre juridique et opérationnel qui risquent de se poser.

Axe franco-britannique, la Russie freine

À lire aussi
La députée Jennifer De Temmerman immigration
Immigration : une députée quitte le groupe LaREM à cause des annonces du gouvernement

Son principe a été acté par les dirigeants européens réunis en sommet extraordinaire jeudi à Bruxelles, mais ils demandent un mandat permettant de garantir qu'elle respectera le droit international. La France et la Grande-Bretagne se sont engagées à soumettre une résolution au Conseil de sécurité des Nations unies, et le président français François Hollande a évoqué le sujet avec son homologue russe Vladimir Poutine dans l'espoir de vaincre les réticences de Moscou.

Mme Mogherini doit se rendre à New York mardi afin de rencontrer "des interlocuteurs clés de l'ONU et des partenaires internationaux, y compris pour discuter de cette crise", selon le communiqué. Mercredi, elle se rendra à Washington où elle doit rencontrer le secrétaire d'Etat américain John Kerry. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Immigration Ban Ki-Moon Matteo Renzi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants