1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Mort de Rayan : le monde rend hommage au petit garçon de 5 ans
2 min de lecture

Mort de Rayan : le monde rend hommage au petit garçon de 5 ans

Lors de sa traditionnelle prière de l'Angelus, le pape François est revenu sur "l'exemple" du peuple marocain, mobilisé depuis cinq jours pour secourir l'enfant tombé dans un puits, ce mardi.

Le petit Rayan, cinq ans, extrait du puits où il était tombé cinq jours plus tôt.
Le petit Rayan, cinq ans, extrait du puits où il était tombé cinq jours plus tôt.
Crédit : FADEL SENNA / AFP
Benoît Leroy & AFP

"Epilogue tragique", "Tristesse et choc au Maroc", "La chute d'un enfant qui a rappelé au monde entier les valeurs de l'humanité". Samedi 5 février, dans la soirée, le corps sans vie de l'enfant de cinq ans a été extrait par les secours, mobilisés depuis plus de quatre jours sur les lieux. Au lendemain de ce triste épilogue, les réactions s'enchaînent.

Visiblement ému, le pape François a salué "tout un peuple (marocain) qui s'est rassemblé pour sauver Rayan", lors de la traditionnelle prière de l'Angélus célébrée depuis le Vatican. "Ils ont tout tenté, malheureusement il n'a pas survécu. Mais quel exemple. Merci à ce peuple pour ce témoignage", a-t-il réagi. 

Emmanuel Macron s'est également exprimé sur les réseaux sociaux, à la suite de ce tragique dénouement en disant "à la famille du petit Rayan et au peuple marocain que nous partageons leur peine".

Même le monde sportif s'est associé à la peine des parents de l'enfant. "Le courage de Rayan restera dans nos mémoires et continuera de nous inspirer. Le dévouement du peuple marocain et des secouristes également", a écrit l'international algérien du Milan AC, Ismaël Bennacer, dans un tweet.

Un sauvetage qui a tenu en haleine le Maroc et une partie du monde

À lire aussi

Signe de l'émotion suscitée par ces journées entières de sauvetage, le décès de l'enfant a été annoncé ce samedi par le cabinet royal. Quelques instants plus tôt, le roi du Maroc Mohammed VI avait appelé les parents du jeune enfant pour leur présenter ses condoléances.

Rayan était tombé accidentellement, ce mardi 1er février, dans un puits asséché de 32 m, étroit et creusé près de la maison familiale dans le village d'Ighrane, dans la province de Chefchaouen. Un puits difficile d'accès qui avait nécessité plusieurs jours de travaux pour se rapprocher de l'enfant. 

Les obsèques de l'enfant sont prévues ce lundi 7 février, selon les déclarations d'un député local à l'AFP.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/