1 min de lecture Mistral

Mistral : le Canada n'est plus intéressé "pour le moment"

Le Canada n'est plus intéressé "pour le moment" par les navires de guerre Mistral. Leur vente par la France à la Russie avait été annulée.

Le Mistral Sebastopol dans le port de Saint-Nazaire, en mars 2015
Le Mistral Sebastopol dans le port de Saint-Nazaire, en mars 2015
Arièle Bonte
Arièle Bonte
et AFP

Suite à la décision prise par Paris de suspendre, puis d'annuler, la vente de ces deux "bâtiments de projection et de commandement" (BPC) à Moscou, le gouvernement canadien avait fait part aux autorités françaises de leur intérêt à acquérir l'un des deux bateaux, selon une source officielle française.

La marine canadienne dispose en effet d'une flotte vétuste dont plusieurs navires ont été victimes d'avaries ces derniers mois, et l'idée d'acheter l'un des deux Mistral avait été défendue par des parlementaires du gouvernement conservateur au pouvoir.

Les Forces armées canadiennes ne visent pas l'acquisition de ces navires pour le moment

Ministère canadien de la Défense
Partager la citation

Or, une porte-parole du ministère canadien de la Défense, Ashley Lemire, a déclaré vendredi 11 septembre que "les Forces armées canadiennes ne visent pas l'acquisition de ces navires pour le moment".

Ce revirement intervient alors que Paris a annoncé que quatre pays (Canada, Inde, Singapour et Égypte) avaient exprimé un intérêt "sérieux" pour les navires destinés initialement aux troupes russes. L'Égypte, où le Premier ministre français Manuel Valls doit se rendre en octobre, apparaît comme le "prospect" le plus avancé, a confirmé une source gouvernementale. D'autant que les équipements dans la marine égyptienne sont similaires à ceux que les Russes sont en train d'enlever des deux BPC.

À lire aussi
Isère : sept mises en examen dans une affaire de pédophilie sur trois enfants faits divers
Mort de deux jeunes du quartier Mistral à Grenoble : que s’est-il passé ?

Les travaux nécessaires pour vendre les navires au Canada, qui dispose d'équipements de standard Otan, seraient eux plus complexes et donc plus coûteux, a expliqué cette source. 

Lire la suite
Mistral Canada France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants