2 min de lecture Migrants

Migrants : le Sea-Watch 3 accoste à Lampedusa, la capitaine arrêtée

La capitaine du Sea-Watch 3 a été arrêtée, dans la nuit de vendredi à samedi, après avoir accosté le navire à Lampedusa. Matteo Salvini avait refusé que les migrants débarquent en Italie.

iTunes RSS
>
Le Sea-Watch accoste à Lampedusa, la capitaine arrêtée Crédit Image : FEDERICO SCOPPA / AFP | Crédit Média : M6 | Date : La page de l'émission
Camille Descroix
Camille Descroix
et La rédaction de M6

Applaudissements et colère à Lampedusa, en Italie. Le bateau Sea-Watch 3 est entré de force dans le port et sa capitaine Carola Rackete, qui avait forcé le blocus des eaux territoriales italiennes, a été arrêtée peu avant 3h du matin, a indiqué l'ONG ce samedi 28 juin.

Depuis 17 jours, l'équipage attendait de pouvoir débarquer les dizaines de migrants secourus au large de la Libye, malgré les menaces de Matteo Salvini. "Je ne donnerai l'autorisation de débarquer à personne", avait-il déclaré plus tôt. La jeune femme a provoqué l'ire du ministre de l'Intérieur en entrant illégalement dans les eaux italiennes mercredi dernier, devenant ainsi la bête noire de l'homme fort de la Ligue du Nord. "L'emmerdeuse", comme il la surnomme, ne s’est pas laissé intimidée : "J'ai plus de 60 personnes sous ma responsabilité alors Matteo Salvini peut bien attendre son tour", a t-elle précisé.

Matteo Salvini s'oppose à l'accueil des migrants, Sea-Watch continue le combat

"Nous attendons encore et toujours une solution qui ne se dessine malheureusement pas. C'est pourquoi j'ai maintenant moi-même décidé d'accoster dans le port", a déclaré la capitaine du navire dans une vidéo relayée par Sea-Watch sur Twitter. "Nous sommes fiers de notre capitaine : elle a exactement fait ce qu'il fallait, elle a insisté sur le droit de la mer et a mis les gens en sécurité", a écrit sur Twitter le président de l'ONG allemande, Johannes Bayer.

À lire aussi
Le navire humanitaire Open Arms, duquel des migrants attendent de pouvoir être évacués humanitaire
Les infos de 5h - La France prête à accueillir les migrants de l'Open Arms, bloqué en Italie

Vendredi, le ministre italien des Affaires étrangères Enzo Moavero avait annoncé sur Twitter, en les remerciant, que cinq pays (la France, l'Allemagne, le Portugal, le Luxembourg et la Finlande) étaient disposés à accueillir ces migrants. M. Salvini refuse que les migrants débarquent avant d'avoir l'assurance qu'ils seront immédiatement transférés aux Pays-Bas, en Allemagne ou dans d'autres pays européens. Deux migrants, un jeune de 19 ans souffrant de fortes douleurs et son petit frère qui voyageait avec lui, ont déjà été évacués dans le nuit de jeudi à vendredi. 

Carola Rackete partage le même sort que sa compatriote et prédécesseur à la barre du Sea Watch 3, Pia Klemp, dont le procès s'est ouvert en début du mois pour "complicité à l’immigration illégale". Elle encourt jusqu'à 20 ans de prison. Carola Rackete, quant à elle, est entendue par les enquêteurs et risque 50.000 euros d'amende et 10 ans d'emprisonnement, selon les médias italiens.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Migrants Méditerranée Italie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797950739
Migrants : le Sea-Watch 3 accoste à Lampedusa, la capitaine arrêtée
Migrants : le Sea-Watch 3 accoste à Lampedusa, la capitaine arrêtée
La capitaine du Sea-Watch 3 a été arrêtée, dans la nuit de vendredi à samedi, après avoir accosté le navire à Lampedusa. Matteo Salvini avait refusé que les migrants débarquent en Italie.
https://www.rtl.fr/actu/international/migrants-en-mediterranee-le-sea-watch-3-accoste-a-lampedusa-la-capitaine-arretee-7797950739
2019-06-29 19:05:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/_dqDLef8YLVeN5pB2RhcoQ/330v220-2/online/image/2019/0626/7797929218_le-sea-watch-a-malte-le-4-janvier-2019.jpg