1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Mexique : une centaine de responsables politiques tués pendant la campagne législative
1 min de lecture

Mexique : une centaine de responsables politiques tués pendant la campagne législative

Dimanche 6 juin, 95 millions de Mexicains étaient appelés à voter pour une nouvelle Chambre des députés, quelque 20.000 postes régionaux et 15 des 32 postes de gouverneur.

Un électeur à Ayahualtempa, au Mexique, lors des élections législatives le 6 juin 2021
Un électeur à Ayahualtempa, au Mexique, lors des élections législatives le 6 juin 2021
Crédit : PEDRO PARDO / AFP
Louis Chahuneau & AFP

Encore cinq morts. Cinq employés de l'Institut national électoral (INE) qui livraient des urnes aux autorités de la municipalité de Pueblo Nuevo Solistahuacán, dans la région nord du Chiapas, au Mexique, ont été tués par un gang armé, samedi 5 juin, la veille du scrutin des législatives. Une battue est en cours pour retrouver les auteurs de cette embuscade qui ont pris la fuite dans un pick-up

Ce dimanche, 95 millions de Mexicains votent pour une nouvelle Chambre des députés, quelque 20.000 postes régionaux et 15 des 32 postes de gouverneur. Mais la campagne législative a été marquée par de nombreuses violences principalement perpétrées par les trafiquants de drogue, selon le gouvernement qui estime que les gangs cherchent à étendre leur zone d'influence.

Quelque 91 hommes politiques ont été assassinés depuis septembre, date du début de la campagne. Parmi eux, 36 étaient des candidats ou en passe d'être nommés. La secrétaire à la sécurité publique, Rosa Icela Rodriguez, a affirmé que des zones de violence ont été identifiées pendant la journée électorale. "Heureusement la Garde nationale est déjà déployée dans ces endroits", a-t-elle confié aux journalistes après avoir voté.

L'alliance au pouvoir, dirigée par le parti Morena d'AMLO, dispose d'une majorité qualifiée à la Chambre des députés (deux tiers des 500 députés), qui est élue tous les trois ans. Selon des sondages de l'institut Oraculus, le parti au pouvoir pourrait perdre cette domination de justesse, en passant de 333 à 322 sièges.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/