1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Mali : qui sont les militaires qui ont pris le pouvoir ?
1 min de lecture

Mali : qui sont les militaires qui ont pris le pouvoir ?

ÉCLAIRAGE - Les militaires disent appartenir "au Comité national pour le salut du peuple". Cinq d'entre eux sont apparus à la télévision dans la nuit.

Des soldats maliens le 18 août 2020, pendant la journée de mutineries à Bamako
Des soldats maliens le 18 août 2020, pendant la journée de mutineries à Bamako
Crédit : STRINGER / AFP
Mali : qui sont les militaires qui ont pris le pouvoir ?
01:31
Lionel Gendron & Coline Daclin

Ils ont promis des élections générales dans "un délai raisonnable". Les militaires qui ont pris le pouvoir au Mali assurent vouloir mettre en place une "transition politique civile". Mais cela ne suffit pas nécessairement à rassurer les Maliens. 

Dans la nuit de mardi à mercredi, les militaires ont poussé à la démission le président Ibrahim Boubakar Keïta, opérant ainsi un véritable coup d'État. Ils disent appartenir "au Comité national pour le salut du peuple".

Tous sont bien des officiers militaires, et cinq d'entre eux sont apparus à la télévision à 3h30 du matin ce mercredi 19 août. Le colonel Ismaël Wagué, chef d'état-major adjoint de l'armée de l'air, a été présenté comme leur porte-parole. "Nous ne tenons pas au pouvoir mais nous tenons à la stabilité du pays", a-t-il notamment déclaré.

Bérets bleus, marrons et verts

Aux côtés du colonel Wagué, qui portait le béret bleu de l'armée de l'Air, d'autres portaient le béret marron de la Garde nationale ou vert de l'Infanterie

À lire aussi

Les militaires ont profité de la contestation populaire qui agite le pays depuis plusieurs mois, avec des manifestations anti-pouvoir parfois violemment réprimées. Au cours leur déclaration, les putschistes n'ont en revanche pas donné de nouvelles de leurs prisonniers, notamment du président Keïta. Il se serait rendu sans résister.

Alors les auteurs veulent-il lutter contre la corruption, ou maintenir leurs prérogatives ? Les jihadistes vont-ils profiter du désordre du pays ? En tous cas, la France, engagée au Sahel et notamment au Mali, observe la situation avec inquiétude.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/