2 min de lecture Homosexualité

LGBTQ+ : le Botswana décriminalise l'homosexualité, une victoire "historique"

Les relations entre personnes du même sexe étaient interdites par le code pénal du pays, en vigueur depuis 1965.

Un activiste brandit un drapeau arc-en-ciel pour célébrer la légalisation de l'homosexualité au Botswana le 11 juin 2019
Un activiste brandit un drapeau arc-en-ciel pour célébrer la légalisation de l'homosexualité au Botswana le 11 juin 2019 Crédit : TSHEKISO TEBALO / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

C'est un grand pas pour la liberté des droits au Botswana. La justice du pays a annulé ce mardi 11 juin l'interdiction de l'homosexualité en vigueur dans le territoire. Une décision très attendue sur l'ensemble du continent africain, où l'homosexualité reste illégale dans plus de la moitié des pays subsahariens et qui a aussitôt été saluée par les défenseurs de la cause LGBTQ+

Les clauses du code pénal du Botswana, relatives aux relations entre personnes du même sexe, "sont annulées", a déclaré le juge Michael Leburu dans une salle d'audience comble de la Haute Cour à Gaborone. "La justice ordonne que les lois soient amendées", a-t-il ajouté. 
 
Les clauses en question sont "des reliques de l'ère victorienne" qui "ne sont plus viables", a encore estimé le magistrat. Elles "oppressent une minorité" et "ne passent pas l'épreuve de la constitutionnalité", a-t-il ajouté. Le texte en vigueur depuis 1965 prévoyait des peines pouvant aller jusqu'à sept ans de prison

28 des 49 pays d'Afrique subsaharienne criminalisent l'homosexualité

"Les minorités ne doivent pas être exclues et ostracisées", a encore expliqué le juge Leburu dans son jugement. "Le temps est venu que la sexualité entre personnes du même sexe soit décriminalisée", a insisté le magistrat. "Les hétérosexuels sont autorisés à exprimer leur sexualité sans problème mais la même chose ne s'applique pas au requérant", a-t-il poursuivi. "Nier le droit d'avoir des relations sexuelles comme on l'entend est discriminatoire", a-t-il encore expliqué, jugeant "fondamental" le droit au respect de la vie privée

À lire aussi
Un don du sang Santé
Don du sang des homosexuels : des associations LGBTQ+ portent plainte contre la France

Devant le tribunal de Gaborone, de nombreux militants brandissaient des pancartes proclamant "Il n'y a rien de mal à être différent, mais il est injuste d'être discriminé", ou encore "Les hommes homosexuels sont cinq fois plus victimes de violences sexuelles que l'ensemble de la population masculine du Botswana".  

Ce jugement intervient après le refus en mai de la Haute Cour du Kenya d'abroger les lois réprimant les relations homosexuelles, qui avait alors douché les espoirs de la communauté continentale LGBTQ+ (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenre, queers). Actuellement, 28 des 49 pays d'Afrique subsaharienne criminalisent les relations homosexuelles. La peine de mort est même prévue par la charia en Mauritanie, au Soudan et dans le nord du Nigeria.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Homosexualité Gays Lesbiennes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797822093
LGBTQ+ : le Botswana décriminalise l'homosexualité, une victoire "historique"
LGBTQ+ : le Botswana décriminalise l'homosexualité, une victoire "historique"
Les relations entre personnes du même sexe étaient interdites par le code pénal du pays, en vigueur depuis 1965.
https://www.rtl.fr/actu/international/lgbtq-le-botswana-decriminalise-l-homosexualite-une-victoire-historique-7797822093
2019-06-11 17:29:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/reQJQZ2sL-eouVak0FF8CQ/330v220-2/online/image/2019/0611/7797822107_un-activiste-brandit-un-drapeau-arc-en-ciel-pour-celebrer-a-l-interieur-de-la-haute-cour-du-botswana-a-gaborone-le-11-juin-2019.jpg