2 min de lecture États-Unis

Les infos de 18h - Destitution de Trump : les avocats du président entrent en piste

Aux États-Unis, les avocats de Donald Trump ont pris la parole pour la première fois dans ce procès de destitution. Une plaidoirie qui n'a duré que deux heures. Ils attendent lundi pour abattre leurs meilleures cartes.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 18h - Destitution de Trump : les avocats du président entrent en piste Crédit Image : Brendan Smialowski / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Maeliss Innocenti

À Washington, les avocats de Donald Trump ont pris la parole dans le procès en destitution du président américain devant le Sénat. Sénat contrôlé par les Républicains. Et même si l'acquittement ne fait aucun doute, ces débats représentent une bataille pour l'opinion publique à 300 jours de la présidentielle.

Les avocats de Donald Trump ont clairement choisi leur stratégie : l'attaque. Les procureurs démocrates n'avaient pas retenu leurs coups non plus pendant leurs trois jours de plaidoirie, le décrivant comme un monarque, en allant même jusqu'à le traiter de dictateur. Ce samedi 25 janvier, la défense de Donald Trump a réagi sur le même ton en disant à leur tour : "C'est la démocratie américaine qui est en jeu."

Selon eux, les démocrates avec ce procès en destitution veulent simplement mener une sorte de coup d'État : "Ils ne vous demandent pas seulement d'annuler les résultats de la dernière élection, ils vous demandent de supprimer le président Trump des bulletins de vote de l'élection dans neuf mois. Ils vous demandent de déchirer tous les bulletins de vote à travers ce pays, pour empêcher les Américains de prendre cette décision."

Mais pour cette première prise de parole, les avocats de Trump n'ont fait qu'aiguiser leurs couteaux. Ils devraient frapper encore plus fort lundi. Trump lui-même veut faire de ce procès un spectacle télé et, selon lui, le samedi n'est pas un bon jour pour les audiences. Son objectif est de toucher le plus grand nombre de personnes possible.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Anthony Fauci, directeur du centre national des maladies infectieuses prend la parole sur le coronavirus aux côtés du président américain, le 26 février. États-Unis
Coronavirus : les autorités sanitaires américaines parlent de "pandémie", Trump relativise

Coronavirus en France - Les trois patients français atteints du coronavirus chinois ont été placés à l'isolement. Le malade à Bordeaux, qui travaille dans le milieu du vin, revenait d'un voyage professionnel à Wuhan. Un couple originaire de Wuhan a aussi été pris en charge à l'hôpital Bichat à Paris. Les autorités sont en train de retracer les lieux et les personnes qu'ils ont fréquentées.

Faits divers - Un entraîneur de football du FC Magnanville a été mis en examen pour viols, tentatives de viol, agressions sexuelles et corruption de mineurs sur plusieurs adolescents, âgés de 14 à 16 ans, licenciés dans le club. En 2008, il avait été condamné à huit mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve pour des faits correctionnels d'agression sexuelle.

Football - En Ligue 1, après le score nul entre Nice et Rennes (1-1) vendredi soir, place à six autres matches ce samedi avec Marseille - Angers, Brest - Amiens, Monaco - Strasbourg, Saint-Étienne - Nîmes, Reims - Metz et Montpellier - Dijon.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants