2 min de lecture Animaux

Le poisson-lion, un prédateur qui menace la biodiversité en Méditerranée

Après avoir envahi les caraïbes, le poisson-lion menace maintenant la Méditerranée. Il y aurait selon les scientifiques une façon efficace de le combattre : le manger.

C'est notre plane`te - C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
C'est notre Planète du 16 janvier 2020 Crédit Image : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin édité par Marie Gingault

Il a une tête de lion pourtant, c'est un poisson. Très coloré avec sa parure d'épines sur la tête, le poisson-lion est une espèce dangereuse pour l'environnement marin. Lorsqu'il s'installe dans un récif de corail, le poisson-lion détruit les autres espèces grâce à ses 18 épines qui lui servent à tuer ses proies.

Les poissons plus petits que lui, les crustacés ou encore les coquillages ne font pas le poids face à ses épines vénéneuses présentes tout le long de son corps. En réalité, hormis le requin ce poisson n'a pas de réels prédateurs.

Avec sa durée de vie de 30 ans, ce poisson a déjà causé de nombreux dégâts dans les caraïbes en faisant quasiment disparaître des espèces. Lorsqu'il est arrivé au large de la Floride, certains poissons ont vu leur population chuter de 90%. Et si à l'origine le poisson-lion nage dans les eaux de l'océan indien, il se retrouve aujourd'hui être une véritable menace pour les autres espèces.

Son arrivée en 1995 serait dû à l'ouragan Andrew durant le quel un aquarium contenant six poissons-lions se serait cassé, les laissant ainsi s'échapper dans la mer. De six, ils sont maintenant des millions à mettre en péril certaines espèces sous-marine.

Le manger pour s'en débarrasser ?

À lire aussi
Yuan Meng savoure des morceaux de bambou au zoo de Beauval histoire
Zoo : comment les animaux ont-ils vécu le confinement ?

Au vu des dégâts occasionnés dans la mer des caraïbes, les chercheurs ont tenté plusieurs techniques pour le combattre. Vu que les poissons locaux ne connaissaient pas le poisson-lion, ils le laissait tranquille et ne cherchaient pas à le chasser. Alors, des plongeurs ont donné un petit coup de pouce aux autres espèces en faisant renifler des poissons-lions qu'ils avaient capturé, les incitant ainsi à les chasser. 

Autre technique lancée par des scientifiques, le "Lionfish Terminator". Il s'agit d'un système de télécommande à distance qui permet d'abattre le poisson. Si cela ne le fait pas disparaître ça permet au moins de contrôler sa propagation. Mais la solution la plus radicale, et la plus efficace c'est de le manger. 

La FAO, l'agence alimentaire des Nations Unies a préconisé cette solution en transformant ce fléau en une opportunité alimentaire. De grands chefs ont donc été sollicités pour transformer ce poisson parasite en un met délicieux. Vous pouvez maintenant trouver du poisson-lion au restaurant et même dans les grandes surfaces. 

Pour limiter l'expansion d'espèces invasives et trouver de nouvelles sources de nourriture, la FAO préconise également de manger des méduses, par exemple. Si cela prête à rire en occident, ce n'est pas le cas en Asie où la méduse ainsi que d'autres espèces sont déjà couramment consommées. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux Environnement C'est notre planète
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants