1 min de lecture Environnement

Un Irlandais de 18 ans invente un procédé révolutionnaire pour nettoyer les océans

À seulement 18 ans, Fionn Ferreira, un jeune Irlandais, a inventé un aimant qui permet d'extraire les micro-particules des mers. Tout s'accroche à son invention et l'eau redevient claire.

C'est notre plane`te - C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Un Irlandais de 18 ans invente un procédé révolutionnaire pour nettoyer les océans Crédit Image : JAY DIRECTO / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin édité par Félix Roudaut

Les déchets sont partout, y compris dans les océans. Des milliards de particules plastiques polluent en effet les étendues d'eau de la planète. Plutôt que de rester spectateur de cette situation désastreuse, un jeune Irlandais de 18 ans a conçu un aimant... à plastique. 

Très doué en sciences à l'école, Fionn Ferreira a eu l'idée de travailler sur un système de dépollution des océans pour débarrasser les mers des déchets plastiques. Le jeune prodige s'est tout particulièrement intéressé aux micro-particules, invisibles à l’œil nu et trop petites pour être filtrées. Celles-ci sont issues de la dégradation de gros déchets ou de nos machines a laver lorsque nous faisons des lessives avec des vêtements synthétiques.

Fionn Ferreira utilise une substance huileuse afin d'agglomérer les particules de plastique, couplées à de la poudre métallique ainsi qu'un gros aimant. Résultat : tout s'accroche à son invention et l'eau redevient claire. Le jeune homme a réalisé plus de 1.000 tests et a pu éliminer plus de 87% des micro-plastiques

Plus de plastiques de de poissons en 2050

Sa trouvaille a particulièrement bien marché pour l'eau des machines à laver. Or les fabricants de lave-ligne tentent aujourd'hui de filtrer les particules de plastique. L'invention de Fionn pourrait donc bien devenir une application dans ce domaine. Son aimant pourrait également être installée dans les stations d'épuration, qui ne retiennent aujourd’hui que les grosse particules.

À lire aussi
Ce manque d'oxygène oblige les poissons à s'adapter environnement
Rhône : des centaines de poissons retrouvés morts après une pollution de l'étang

L'étudiant a reçu le prix Google Science Fair 2019 et une bourse de 45.000 euros qu'il est allé chercher au siège du géant informatique en Californie. Il va continuer ses études dans une université hollandaise tout en essayant de trouver une application industrielle à son invention. Et celle-ci aura du pain sur la planche : il y aura davantage de plastiques que de poissons dans les océans d'ici à 2050, selon les prédictions de chercheurs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Pollution Déchets
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants