2 min de lecture Religions

Le pape François officialise l'ouverture de certaines fonctions aux femmes

Le souverain pontife a modifié le code de l'Eglise catholique et autorisé, via un décret, les femmes à servir à l’autel pendant les messes. Certains y voit une reconnaissance de la place des femmes au sein de l'institution.

Le pape François le 2 septembre 2020 au Vatican
Le pape François le 2 septembre 2020 au Vatican Crédit : Vincenzo PINTO / AFP
Emmanuelle
Emmanuelle Brisson Journaliste

C'est officiel, le pape François légalise, par décret, un acte pourtant admis depuis longtemps par l’Eglise catholique : l’admission des femmes pour les lectures de la messe et l’apport au prêtre du pain et du vin lors de l’office religieux. 

Mais outre ces deux services, le "Spiritus domini" explique que les femmes pourront aussi utiliser l’encensoir lors de la consécration du pain et du vin, ou encore lors de la sortie de messe ou la procession d’entrée.

Évolution profonde ou effet d'annonce ? Cette "réforme du droit liturgique" sème le doute. Les enfants de "chœurs" sont depuis longtemps des petits garçons ou des petites filles sans distinction de sexe, même s'il est vrai que les garçons sont bien plus courants auprès du prêtre lors des offices religieux.

Un pas de plus vers la prêtrise pour les femmes ?

Cette reconnaissance par le droit canon de la femme semble être un nouveau pas vers le diaconat féminin selon certains. Le Pape vient ainsi de nommer deux commissions pour travailler sur la place de la femme lors des messes.

À lire aussi
Jean-Marie Le Pen
Jean-Marie et Jany Le Pen se sont mariés religieusement, en secret

Mais le sujet reste tabou au sein du Vatican, les voix les plus conservatrices estimant que l’office religieux ne peut être que dispensé par un homme. La prêtrise intégralement composée d’hommes est aussi un marqueur fort de l’Eglise catholique contrairement aux Eglises protestantes. En Suède, l’Eglise luthérienne a annoncé plus de femmes que d’hommes en son sein. 

Le pape François a toutefois tenu à signaler que ces réformes étaient possibles car touchant à des "ordres mineurs". Les "ordres majeurs" comprenant notamment la prêtrise sont pour l’instant le domaine réservé des hommes au sein de l’Eglise catholique. Seul l’homme peut encore lire l’Évangile lors de la messe, une mesure que déplore auprès de RTL Alexandra, membre de l'association sœur Emmanuelle. "Dans une époque où des femmes peuvent devenir rabbin, j'espère avoir un jour l'opportunité de lire l'Évangile dans une messe". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Religions Église Pape François
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants