1 min de lecture Nutrition

La faim dans le monde progresse en 2020 selon l'ONU

Selon un rapport annuel publié ce lundi 13 juillet par l'ONU, près d'un humain sur neuf souffre de sous-nutrition chronique. Une aggravation de la crise est prévue, pour cause de pandémie de coronavirus.

Le siège de l'Organisation des Nations Unies à New-York City
Le siège de l'Organisation des Nations Unies à New-York City Crédit : Johannes EISELE / AFP
Pierre
Pierre Jarnoux et AFP

Selon un rapport de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), près de 690 millions de personnes sont touchées par la faim, soit 8,9% de la population mondiale en 2019. Les chiffres sont en augmentation de 10 millions de personnes par rapport à 2018, et de 60 millions par rapport à 2014.

"Si la tendance se poursuit, on estime que d'ici à 2030, ce nombre dépassera les 840 millions de personnes. Ça signifie clairement que l'objectif (d'éradiquer la faim d'ici à 2030, établi par l'ONU en 2015, NDLR) n'est pas en voie d'être atteint", a déclaré à l'AFP Thibault Meilland, analyste des politiques au sein de la FAO.


Les chiffres sont appelés à croître en 2020 en raison de la crise de coronavirus. Rupture des chaînes d'approvisionnement, raréfaction des aliments, augmentation des prix... Autant de facteurs qui aggravent la situation, déjà critique. Entre 83 et 132 millions de personnes supplémentaires sont anticipées par la FAO en conséquence de la récession mondiale. 

Plus inquiétant encore, "ce sont des hypothèses encore relativement prudentes, la situation est en pleine évolution", d'après Thibault Meilland.

Le coût d'une alimentation saine pointée du doigt

À lire aussi
Des grillades au barbecue (illustration) Cuisine
Barbecue : 3 recettes pour changer des traditionnelles merguez et chipolatas

Parmi les points d'amélioration, la prévalence du retard de croissance chez les enfants de cinq ans a reculé d'un tiers entre 2000 et 2019, avec aujourd'hui environ 21% des enfants affectés à l'échelle mondiale. Plus de 90% d'entre eux vivent en Asie ou en Afrique.

Autre constat alarmant, le rapport montre qu'un nombre croissant de personnes "ont dû réduire la quantité et la qualité de la nourriture qu'elles consomment".

La FAO estime qu'environ 2 milliards de personnes souffrent "d'insécurité alimentaire". Cela correspond à la possibilité d'avoir accès, ou non, à des aliments nutritifs en qualité et en quantité. Au total, ce sont 3 milliards de personnes qui n'ont pas une alimentation équilibrée. 

Paradoxe de cette étude, l'obésité progresse aussi bien chez les adultes que les enfants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nutrition ONU Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants