2 min de lecture Brésil

Pour Bolsonaro, "dire que des gens ont faim au Brésil est un mensonge"

Les propos du président brésilien ont causé une telle polémique que Jair Bolsonaro a tenu à les relativiser quelques heures plus tard. Selon l'ONU, 5,1 millions de personnes souffraient de sous-nutrition dans le pays en 2017.

Jair Bolsonaro, le 19 juillet 2019
Jair Bolsonaro, le 19 juillet 2019 Crédit : MARCOS CORREA / BRAZILIAN PRESIDENCY / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

La polémique enfle au Brésil. Son président d'extrême droite Jair Bolsonaro a affirmé vendredi 19 juillet que "dire que des gens ont faim au Brésil est un mensonge" propagé par des "populistes", avant de relativiser ses propos quelques heures plus tard.

"On peut cultiver pratiquement de tout dans notre pays. Dire que des gens ont faim au Brésil, c'est un grand mensonge", a déclaré le chef de l'Etat au cours d'un petit déjeuner avec des journalistes de médias étrangers, dont l'AFP, à Brasilia.

"On ne voit pas des pauvres dans la rue avec un physique squelettique comme c'est le cas dans d'autres pays", a ajouté le "Trump Tropical"avant de conclure que "dire que des gens ont faim au Brésil est un discours populiste, rien de plus". Ces propos ont causé une telle polémique au Brésil que le président a tenu à les relativiser quelques heures plus tard face à la presse locale.

"Les Brésiliens mangent mal. Certains ont faim"

"Les Brésiliens mangent mal. Certains ont faim. Mais c'est inacceptable, dans un pays aussi riche que le notre, avec des terres cultivables et de l'eau en abondance", a-t-il déclaré.

À lire aussi
Le président brésilien Jair Bolsonaro ici le 7 octobre 2018, avant son élection coronavirus
Brésil : le gouvernement de Bolsonaro accusé de "rendre invisibles" les morts du Covid-19

La FAO, l'agence de l'ONU chargée de l'agriculture et de l'alimentation, recensait dans un rapport datant de septembre dernier 5,1 millions de personnes souffrant de sous-nutrition au Brésil en 2017, sur une population totale de près de 210 millions.

Un autre rapport de l'institution, datant d'octobre 2018, précise néanmoins que la proportion de personnes souffrant de la fin avait chuté de 10,6% au début des années 2000 (plus de 19 millions de personnes) à moins de 2,5% sur la période 2008-2019, notamment grâce aux programmes sociaux mis en place par le président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva (2003-2010).

"Faciliter la vie des entrepreneurs"

Jair Bolsonaro, un farouche adversaire de Lula, a affirmé vendredi préférer "faciliter la vie des entrepreneurs, ceux qui produisent" avec son programme économique ultra-libéral. 

Dans un entretien publié dimanche dans les colonnes du journal O Globo, le président de la chambre des députés Rodrigo Maia avait accusé le chef de l'Etat de ne pas montrer "de préoccupation" envers les pauvres de son pays et de n'avoir jamais "prononcé un mot" à leur sujet.

Lire la suite
Brésil International Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants