1 min de lecture Diplomatie

La Corée du Nord compare le discours de Trump à "l'aboiement d'un chien"

Devant l'Assemblée générale de l'ONU, le président américain avait menacé de détruire la Corée du Nord.

Donald Trump à l'ONU le 19 septembre 2017
Donald Trump à l'ONU le 19 septembre 2017 Crédit : TIMOTHY A. CLARY / AFP
François Quivoron
François Quivoron
et AFP

La Corée du Nord a réagi mercredi au discours particulièrement brutal prononcé la veille par Donald Trump devant l'Assemblée générale de l'ONU. Les menaces belliqueuses du président américain ont été comparées à "l'aboiement d'un chien" par le chef de la diplomatie nord-coréenne.

À son arrivée à New York pour les réunions de l'ONU, le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Yong-ho a été assailli de questions par les journalistes, auxquels il a répondu par une maxime. "Il y a un proverbe qui dit que la marche continue même quand le chien aboie. S'ils croient nous choquer avec le son de l'aboiement d'un chien, c'est clairement qu'ils rêvent comme un chien", a-t-il dit mercredi en rentrant dans son hôtel.

Le président américain s'est servi de son premier discours devant l'Assemblée générale de l'ONU mardi pour accuser le numéro un nord-coréen Kim Jong-Un d'être un "homme-fusée" embarqué dans "une mission-suicide, pour lui-même et pour son régime". Si les États-Unis sont contraints de se défendre ou de défendre leurs alliés, ils "n'auront d'autre choix que de détruire totalement la Corée du Nord", a-t-il martelé.

À lire aussi
Salomé Zourabichvili, présidente de la Géorgie, à RTL le 19 février 2019 Europe
Géorgie : "Je suis une femme de deux pays", dit la présidente Salomé Zourabichvili sur RTL

Tensions croissantes entre les deux pays

Ces propos guerriers ont été lancés après des semaines de tensions croissantes autour des programmes nucléaire et balistique interdits de Pyongyang, qui déroule ses ambitions militaires malgré de multiples sanctions. Le Nord vient de mener son sixième essai nucléaire et de tirer un missile sur une distance inédite, au-dessus du Japon.

La Corée du Nord reclus justifie ses programmes militaires par la nécessité de se protéger des États-Unis et le militarisme est au centre de l'idéologie du régime autocratique au pouvoir. Le pays rêve de porter le feu nucléaire sur le continent américain et avance à grands pas dans cet objectif. 

Pyongyang a tiré en juillet deux missiles balistiques intercontinentaux (ICBM), mettant à sa portée selon les apparences une bonne partie du continent américain. En septembre, le Nord a affirmé avoir testé une bombe à hydrogène suffisamment petite pour être montée sur un tel missile.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Diplomatie Donald Trump Corée du Nord
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790177905
La Corée du Nord compare le discours de Trump à "l'aboiement d'un chien"
La Corée du Nord compare le discours de Trump à "l'aboiement d'un chien"
Devant l'Assemblée générale de l'ONU, le président américain avait menacé de détruire la Corée du Nord.
https://www.rtl.fr/actu/international/la-coree-du-nord-compare-donald-trump-a-l-aboiement-d-un-chien-7790177905
2017-09-21 09:48:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ovmQzfYErPgUkbrhME-nyw/330v220-2/online/image/2017/0919/7790156328_donald-trump-a-l-onu-le-19-septembre-2017.jpg