1 min de lecture Justice

Allemagne : la cheffe présumée d'une secte condamnée pour le meurtre d'un enfant

Cette femme de 73 ans a été reconnue coupable d'avoir mis un petit garçon de 4 ans dans un sac de toile alors que les températures avoisinaient les 30 degrés.

Une cheffe présumée d'une secte a été condamnée à la perpétuité
Une cheffe présumée d'une secte a été condamnée à la perpétuité Crédit : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Une affaire qui fait froid dans le dos. La justice allemande a condamné jeudi 24 septembre à la perpétuité une femme de 73 ans, cheffe présumée d'une secte, à l'issue d'un procès inédit portant sur le meurtre d'un enfant commis il y a plus de trente ans.

La femme, dont le nom n'a pas été dévoilé, a été reconnue coupable d'avoir mis un petit garçon de 4 ans dans un sac de toile et l'avoir laissé livré ainsi à lui-même dans une salle de bain en août 1988, alors que les températures dépassaient les 30 degrés. L'enfant a perdu connaissance avant de mourir, étouffé dans son vomi, après un "combat acharné contre la mort", a déclaré un porte-parole du tribunal.

Les enquêteurs ont longtemps considéré son décès comme un accident. Mais en 2015, la justice a rouvert le dossier suite aux témoignages d'anciens membres de la communauté.

Le tribunal a suivi le réquisitoire du procureur qui avait réclamé une peine de prison à vie pour meurtre par négligence, tandis que la défense avait plaidé un non-lieu, accusant les anciens membres de la secte de mener "une chasse aux sorcières" contre l'accusée. Selon le parquet, la femme a agi afin de renforcer sa position dominante au sein de la communauté. L'enfant aurait été à ses dires "possédé par le mal". Après son décès, elle a feint d'avoir eu une révélation selon laquelle Dieu avait rappelé le garçon vers lui car il était une réincarnation d'Hitler.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Sectes Allemagne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants