1 min de lecture Confinement

Coronavirus : le préfet de Saône-et-Loire met en garde face aux dérives sectaires

VU DANS LA PRESSE - La Saône-et-Loire fait face à de plus en plus de cas de prosélytisme pendant cette crise sanitaire.

Une femme portant un masque marche dans la rue, avec un téléphone portable (illustration)
Une femme portant un masque marche dans la rue, avec un téléphone portable (illustration) Crédit : Philippe LOPEZ / AFP
photo camille
Camille Sarazin Journaliste

La crise sanitaire actuelle apporte son lot d'angoisses et des personnes mal intentionnées ont décidé d'en profiter. Que ce soient des charlatans vantant leurs faux remèdes pour lutter contre le virus ou des religieux extrémistes, leurs dérives sectaires ont trouvé un terreau favorable. 

La Saône-et-Loire notamment fait face à des cas de prosélytisme, rapporte Le journal de Saône-et-Loire. "Des personnes peu scrupuleuses exploitent les peurs et les angoisses en développant des rumeurs et des théories complotistes en tout genre notamment sur les réseaux sociaux. Il convient d’être particulièrement vigilant sur les agissements et les discours véhiculés par des mouvements ou auteurs déjà signalés pour leurs dérives", met en garde le communiqué de la préfecture. 

"Dans cette période de confinement, le risque de déstabilisation des personnes les plus fragiles ou isolées peut augmenter", explique-t-elle. Cela peut se faire sur les réseaux sociaux, par mail, par téléphone ou même par lettre manuscrite déposée ensuite dans la boîte aux lettres. 

Le Journal de Saône-de-Loire précise que ces agissements peuvent être signalés à la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Épidémie Saône-et-Loire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants