1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. L'Australie expulse une Britannique qui se vantait de ne pas respecter les confinements
1 min de lecture

L'Australie expulse une Britannique qui se vantait de ne pas respecter les confinements

VU DANS LA PRESSE - Katie Hopkins, figure de l'extrême-droite et adepte des petites phrases polémiques, a été licenciée de l'émission à laquelle elle devait participer et son visa annulé.

Katie Hopkins, en 2017.
Katie Hopkins, en 2017.
Crédit : Joshua Blanchard / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Florine Boukhelifa

La commentatrice controversée, notamment connue pour avoir qualifié les migrants de "cafards" et l'islam de "répugnant", était entrée dans le pays pour participer à l'émission Big Brother Australia. Le gouvernement australien a annoncé l'expulsion prochaine de la britannique Katie Hopkins, qui s'était vantée d'avoir bafoué les règles de quarantaine des hôtels.

Alors que le pays fait face à une forte recrudescence de l'épidémie de coronavirus et a de nouveau prolongé le confinement de Sydney, Katie Hopkins a publié une vidéo depuis sa chambre d'hôtel dans la même ville vendredi 16 juillet. Sur les images, cette dernière plaisantait sur le fait de mettre le personnel de première ligne en danger et qualifiait les confinements de "plus grands canulars de l'histoire de l'humanité". Si le post a depuis été supprimé, ses propos ont provoqué une large vague d'indignation dans le pays, rapporte la BBC.

"Nous la ferons sortir du pays dès que nous pourrons l'organiser", a déclaré la ministre de l'Intérieur Karen Andrews après de l'Australian Broadcasting Corporation. Cette dernière, qui a qualifié les propos de la commentatrice de "consternants" et de "gifle" pour les Australiens en confinement, s'est dit "très heureuse qu'elle parte". Elle a également confirmé l'annulation du visa de Katie Hopkins, ainsi que son licenciement de l'émission de télé-réalité.

Katie Hopkins n'a fait aucun commentaire sur son expulsion pour le moment, mais a assuré dimanche 18 juillet que ses propos sur la quarantaine étaient de l'ordre de la plaisanterie.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/