1 min de lecture Montréal

Invité au Canada, José Bové va être expulsé

Le député européen écologiste a été retenu quelques heures par la police des frontières à son arrivée à l'aéroport de Montréal. Il devrait être contraint de quitter le territoire ce mercredi 12 octobre.

José Bové
José Bové
Philippe Peyre
Philippe Peyre
et AFP

"Bloqué depuis 3h à l'aéroport de Montréal. Les opposants au Ceta ne sont pas les bienvenus dans ce pays". C'est le message posté mardi 11 octobre au soir José Bové sur son compte Twitter, faisant référence à son combat contre l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada qui doit être signé d'ici la fin du mois d'octobre. 

Son arrivée au Canada a en effet été quelque peu perturbée. Retenu pendant plusieurs heures par la police des frontières à l'aéroport de Montréal, le député européen écologiste a été contraint de quitter le territoire canadien. 


"José Bové, notre invité, va être expulsé vers la France. Honte !", a écrit sur le même réseau social Maude Barlow, présidente du Conseil des Canadiens, un centre de réflexion marqué à gauche. Le militant écologiste était censé intervenir lors d'une réunion publique entre le Canada et l'Union européenne sur le traité de libre-échange. 

Si José Bové n'a pu entrer sur le territoire canadien, c'est que le pays interdit les individus ayant des antécédents au pénal. Le député européen a été condamné pour son implication dans le démontage d'un McDonald's en 1999 puis pour la destruction en 2008 d'un champ de maïs expérimental transgénique Monsanto.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Montréal Canada José bové
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants