1 min de lecture Mort

Javier Perez de Cuellar, ex-secrétaire général de l'ONU, est mort à 100 ans

Le diplomate péruvien a été le cinquième secrétaire général des Nations unies entre 1982 et 1991. Il est décédé mercredi 5 mars à l'âge de 100 ans.

Javier Perez
Javier Perez Crédit : Mark CARDWELL / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Javier Perez de Cuellar, diplomate péruvien et secrétaire général de l'ONU entre 1982 et 1991, est mort mercredi 5 mars au soir, à Lima au Pérou, à l'âge de 100 ans, a annoncé son fils.

La dépouille de l'ancien diplomate recevra les honneurs vendredi 6 mars au palais Torre Tagle, siège du ministère péruvien des Affaires étrangères, avant d'être inhumée au cimetière Presbitero Maestro de Lima, selon la même source.

Né à Lima en 1920, Javier Perez de Cuellar a été le cinquième secrétaire général des Nations unies, qui l'ont salué pour son centième anniversaire, le 19 janvier. "C'est avec une grande fierté et une grande joie que je lui adresse mes meilleurs vœux à l'occasion de son 100e anniversaire. J'ai souvent réfléchi à son exemple et à son expérience pour m'inspirer et me guider", avait écrit l'actuel secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, dans un message sur son compte Twitter.

"Sa vie s'étend non seulement sur un siècle, mais aussi sur toute l'histoire des Nations unies", avait ajouté le Portugais. Au Pérou, Javier Perez de Cuellar a été simultanément président du Conseil des ministres et ministre des Affaires étrangères pendant le gouvernement de transition de Valentin Paniagua, du 22 novembre 2000 au 28 juillet 2001. Candidat à la présidence en 1995, il a été battu par Alberto Fujimori, réélu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mort ONU Pérou
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants