2 min de lecture Vol

Japon : l'appel d'un jardinier après un vol de bonsaïs

Un spécialiste japonais de la confection de bonsaïs, ces arbres miniatures qui ont l'apparence des grands, a lancé un appel à l'aide après le vol de spécimens multiséculaires de grande valeur, dont un genévrier noueux de 400 ans.

Bonsaï
Bonsaï Crédit : KAZUHIRO NOGI / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

Au Japon, l'art traditionnel du bonsaï se travaille avec minutie pour être porté à la perfection. Il consiste à cultiver en pot un arbuste en lui donnant par différentes techniques l'allure d'un arbre de grandes dimensions qui aurait traversé les décennies et subi maintes intempéries. En ce début d'année, Seiji Limura, jardinier de bonsaïs de cinquième génération, s'est fait voler plusieurs de ces arbres dans son jardin à Kawaguchi, dans la préfecture de Saitama en banlieue de Tokyo. 
 
Une situation difficile à vivre pour lui, compte tenu de sa passion pour la flore : "C'est le trésor de notre famille, des pièces que je n'aurais jamais vendues, même contre 10 millions de yens (80.000 euros)".

Au total, sept bonsaïs d'une valeur estimée globalement à plus de 7 millions de yens (56.000 euros) ont été subtilisés à Seiji Limura, dont un genévrier noueux de 400 ans. "Bien sûr, je déteste la personne qui les a volés, mais je veux lui dire, s'il vous plaît, arrosez-les et s'il vous plaît, prenez soin d'eux", a-t-il poursuivi. "Je serais triste s'ils mouraient", a de son côté écrit son épouse Fuyumi sur les réseaux sociaux, car ces bonsaïs ont été élevés "comme nos enfants", ajoute-t-elle.  

Des caméras installées après le vol

Au total, Seiji Limura s'occupe de quelque 3.000 bonsaïs dans son jardin de 5.000 mètres carrés, pour le bonheur visuel des passants, autorisés à se balader dans ses allées. "Malheureusement, nous avons dû renforcer la sécurité en installant des caméras après le vol", regrette-t-il.  

À lire aussi
Deux chatons (illustration) Taïwan
Taïwan : elle fait passer 2 chats volés à l’aéroport en faisant croire qu’elle est enceinte

Avant de décrire, avec une émotion certaine, la manière qu'il a de regarder ces arbres : "Vous savez, le bonsaï est une nature miniature. Regarder un bonsaï, c'est comme traverser une montagne tout en étant à la maison", souligne-t-il.   

Un grand nombre de bonsaïs japonais sont exportés chaque année partout dans le monde. En 2018, le Japon a expédié à l'étranger pour environ 12 milliards de yens (96 millions d'euros) d'arbres, de bonsaïs et de fleurs en pot. Un commerce en nette croissance puisqu'il n'en avait expédié "que" pour 4,5 milliards de yens il y a une dizaine d'années. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vol Japon Jardin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796527486
Japon : l'appel d'un jardinier après un vol de bonsaïs
Japon : l'appel d'un jardinier après un vol de bonsaïs
Un spécialiste japonais de la confection de bonsaïs, ces arbres miniatures qui ont l'apparence des grands, a lancé un appel à l'aide après le vol de spécimens multiséculaires de grande valeur, dont un genévrier noueux de 400 ans.
https://www.rtl.fr/actu/international/japon-l-appel-d-un-jardinier-apres-un-vol-de-bonsais-7796527486
2019-02-12 17:31:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/wEuck24pmUkh94hq_R7mBQ/330v220-2/online/image/2019/0212/7796527801_bonsai.jpg