1 min de lecture Catastrophe

Japon : près de 70 morts après le typhon Hagibis, 110.000 secouristes mobilisés

Les autorités japonaises ont également annoncé qu'onze personnes étaient portées disparues après le passage du typhon Hagibis tandis que 187 blessés sont à déplorer.

Le typhon Hagibis a fait au moins 35 morts au Japon
Le typhon Hagibis a fait au moins 35 morts au Japon Crédit : STR / JIJI PRESS / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

Une catastrophe naturelle d'une violence rare s'est abattu sur le Japon. Le puissant typhon Hagibis a tué près de 70 personnes et fait 15 disparus, selon des la chaîne de télévision publique NHK, dans le dernier bilan de ce mardi 15 octobre. On dénombre encore 187 blessés et 3 millions de personnes ayant dû quitter leur domicile.

Maisons submergées, glissements de terrain, cours d'eau en furie : la tempête chargée de pluies d'une intensité "sans précédent" a semé la désolation en traversant le centre et l'est du pays, dans la nuit de samedi à dimanche. "Actuellement 110.000 policiers, pompiers, garde-côtes et soldats des Forces d'autodéfense font tout leur possible dans les opérations de recherche et de sauvetage et cela devrait continuer toute la nuit", a déclaré le Premier ministre Shinzo Abe.

L'intensité "sans précédent" des précipitations selon l'Agence météo japonaise (JMA) avait poussé celle-ci à émettre son niveau d'alerte aux pluies maximale, réservé aux situations de catastrophe prévisible. Hagibis avait touché terre ce samedi 12 octobre peu avant 19 heures (12 heures en France) et atteint Tokyo vers 21 heures, accompagné de rafales de vent allant jusqu'à près de 200 km/h, selon l'Agence.

La rédaction vous recommande

    

Lire la suite
Catastrophe Environnement Pluie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants