2 min de lecture Faits divers

Japon : 42 disparus après le naufrage d'un cargo, les recherches s'intensifient

Les recherches se sont intensifiées pour retrouver l'équipage du cargo Gulf Livestock 1 qui a sombré, mercredi 2 septembre, avec 43 personnes à bord. Seul un survivant a pu être secouru.

Des secours japonais (illustration)
Des secours japonais (illustration) Crédit : ROMEO GACAD / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

Des recherches désespérées sont toujours en cours pour tenter de retrouver les membres d'équipage du Gulf Livestock 1 qui transportait 43 personnes. Balayé par le typhon Maysak, le navire a sombré dans la nuit de mardi à mercredi 2 septembre à environ 185 kilomètres de l'île d'Amami Oshima (sud-ouest du Japon). Pour l’heure, un survivant a pu être secouru. 

Un appel de détresse puis rien : seul un officier totalement déshydraté a été retrouvé par les garde-côtes japonais qui ont intensifié depuis les recherches en mer de Chine orientale. "Je suis le seul ? Personne d'autre ?" s'interroge le survivant. 

Ce Philippin, âgé de 45 ans, a expliqué que l’un des moteurs du bateau aurait calé lorsqu’une énorme vague a frappé la coque. Le marin aurait juste eu le temps d'enfiler un gilet et de sauter par-dessus bord. Le bateau s'est ensuite retourné avant de couler, rapporte-t-on dans un communiqué des garde-côtes nippons. 

42 personnes disparues

Le survivant raconte qu'il n’a aperçu aucun de ses collègues pendant qu’il attendait les secours même si ces derniers auraient repéré un canot pneumatique non loin du lieu du naufrage. Pour l’heure, les gardes-côtes n’ont pas pu y accéder. Au total, les autorités ont déployé trois bateaux, cinq avions et des plongeurs spécialisés dans les opérations de sauvetage.

À lire aussi
Marc Dutroux, en 2004. justice
Marc Dutroux : pourquoi la perspective d'une libération conditionnelle s'éloigne

L’équipage du Gulf Livestock 1 était composé de 39 Philippins, deux Néo-Zélandais et deux Australiens. En provenance de Nouvelle-Zélande, le navire transportait 5.800 vaches de la compagnie Australasian Global Exports et se dirigeait vers un port chinois. "Nos pensées et nos prières sont aussi avec les officiers du bateau, l'équipage, d'autres employés et leurs familles", a déclaré la direction Australasian Global Exports. 

Un autre typhon attendu dans la région

Sur décision ministérielle, la Nouvelle-Zélande a annoncé suspendre les exportations de bétail vivant. Le département des Industrie primaires a expliqué "vouloir comprendre ce qui s'est passé" avec ce navire.

La saison annuelle des typhons a commencé au Japon : une autre tempête est attendue dimanche dans la même région. Des conditions météorologiques redoutées par les secouristes puisqu'elles réduisent le temps durant lequel les opérations de secours interviennent.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Naufrage Typhon
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants