1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Italie : qu’est-ce que la 'Ndrangheta, la mafia calabraise dont le procès s'ouvre mercredi ?
3 min de lecture

Italie : qu’est-ce que la 'Ndrangheta, la mafia calabraise dont le procès s'ouvre mercredi ?

ÉCLAIRAGE - Plus de 350 personnes vont être jugées en Calabre à partir de mercredi, le cœur de la redoutable organisation criminelle 'Ndrangheta, accusées de multiples chefs, du meurtre au trafic de drogue, en passant par le blanchiment d'argent et l'association mafieuse.

La cour spéciale mise en place à Lamezia Terme, en Calabre, le 13 janvier 2021
La cour spéciale mise en place à Lamezia Terme, en Calabre, le 13 janvier 2021
Crédit : Gianluca CHININEA / AFP
Italie : ouverture du procès de la 'Ndrangheta, la puissante mafia calabraise
01:27
Anne Le Nir & Thomas Pierre & AFP

L'Italie se prépare à un procès hors normes. Plus de 350 accusés et des suspects au surnom digne du parrain : "petite chèvre", "le loup", "petit gros"...

Absolument inédit, ce procès qui débute en Calabre ce mercredi vise la 'Ndrangheta, la plus sanguinaire des mafias qui, selon les experts, réalise un chiffre d'affaires annuel de 50 milliards d'euros grâce au trafic de cocaïne, dont elle a le monopole en Europe. Plus de 350 accusés, 900 témoins seront entendus dans une salle bunker de 3.000 mètres carrés.  

Pour aboutir à ce maxi-procès, il a fallu plus de quatre ans d'enquête et surtout, un magistrat hors du commun : Nicola Gratteri, procureur du parquet de Catanzaro. Né dans le village de Gerace, au coeur de la Calabre, il vit sous escorte policière depuis trente ans et a grandi avec des enfants de boss devenus à leur tour des chefs mafieux. 

Il fréquentait la même école, jouait ensemble au foot, et assistait souvent à des scènes de crime en pleine rue. Ce sont d'ailleurs tous ces corps criblés de balles qui ont fait naître en lui le désir de consacrer sa vie au combat contre la 'Ndrangheta. 

La 'Ndrangheta, plus puissante des mafias

À lire aussi

Cette organisation criminelle est considérée par les experts comme la mafia italienne la plus puissante après qu'elle a supplanté la Cosa Nostra sicilienne et la Camorra napolitaine. Son nom serait d'origine grecque, le mot "andranghateia" se référant à "un groupe d'hommes d'honneur" et le mot "andrangatho" signifiant "exécuter une action militaire".

La 'Ndrangheta n'est considérée comme une mafia dans la loi italienne que depuis 2010, mais ses origines remontent au moins à l'unification de l'Italie en 1861. Elle s'est fait connaître dans les années 1980 et 1990 par une série d'enlèvements. Elle est soupçonnée notamment du rapt dans les années 70 à Rome du petit-fils du magnat américain du pétrole Jean Paul Getty.

20.000 membres dans le monde

Personne ne sait exactement quels sont les effectifs, mais selon la justice italienne, elle compte au moins 20.000 membres dans le monde. Selon le magistrat Roberto di Bella, la 'Ndrangheta est l'organisation criminelle "avec le plus de ramifications et présente sur les cinq continents".

La 'Ndrangheta "s'occupe du trafic international de drogue et des activités typiques des organisations criminelles, les règlements de compte, l'extorsion, le trafic illégal de déchets, le blanchiment d'argent", explique Roberto di Bella à l'AFP. Ce qui la différencie des autres mafias est sa structure familiale, "ce qui la rend très fiable car il y a peu de repentis".

"L'énorme flux d'argent qui arrive de la drogue permet à la 'Ndrangheta de tout acheter, les commerces, les restaurants, d'empoisonner l'économie non seulement de l'Italie mais de tant d'autres pays du monde", précise Roberto di Bella.  Elle prospère aussi dans le BTP, fait main basse sur les fonds européens, et même les contrats de pompes funèbres en pleine pandémie.

Réputée pour sa cruauté

La 'Ndrangheta, souligne le procureur Gratteri, "est très crainte pour sa férocité, sa cruauté". Ses crimes font régulièrement la Une en Italie. Début janvier la presse italienne a relaté le destin tragique de Maria Chindamo, une femme d'affaires de 42 ans, tuée en 2016 pour avoir refusé de céder ses terres à un voisin lié à un clan mafieux. Selon un repenti, son corps a ensuite été "donné en nourriture à des porcs" dans le but de le faire disparaître.

L'auteur présumé du crime, Salvatore Ascone, très lié au clan "Mancuso", avait été arrêté en 2019 dans le cadre de l'enquête mais relâché. On impute par ailleurs à la 'Ndrangheta, ainsi qu'aux autres groupes mafieux, des dizaines de morts d'enfants depuis les années 1950.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/