1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Irlande du Nord : accusée d'infidélité, la Première ministre gagne 145.000 euros de dommages et intérêts

Irlande du Nord : accusée d'infidélité, la Première ministre gagne 145.000 euros de dommages et intérêts

La Première ministre d'Irlande du Nord était accusée d'adultère par un médecin très suivi sur les réseaux sociaux. Ce dernier a été condamné à verser 145.000 euros de dommages et intérêts.

Arlene Foster, la Première ministre d'Irlande du Nord
Arlene Foster, la Première ministre d'Irlande du Nord
Crédit : Liam McBurney / POOL / AFP
Nicolas Barreiro
Journaliste

Arlene Foster, Première ministre d'Irlande du Nord obtenu jeudi 125.000 livres, soit 145.000 euros, de dommages et intérêts après avoir gagné en justice contre un médiatique médecin qui l'avait accusée sur Twitter de tromper son mari. En rendant sa décision au tribunal de Belfast, le juge Gerry McAlinden a déclaré que Christian Jessen, un médecin connu pour ses apparitions dans des émissions de téléréalité britanniques, avait tenu des propos "grossièrement diffamatoires" en décembre 2019 sur le réseau social.  

"Affirmer qu'une femme mariée depuis 25 ans et demi et mère de trois enfants, qui est une chrétienne engagée (…) est une femme adultère, une hypocrite et une homophobe est une diffamation des plus graves", a déclaré le juge. Il a fustigé le médecin pour avoir laissé le "tweet incriminé" deux semaines sur son compte, qui est suivi par 311.000 utilisateurs.

Le juge a expliqué que cela avait causé "de la détresse, de l'humiliation, de l'embarras et de la douleur" à la cheffe du gouvernement nord-irlandais, qui dirige l'ultra-conservateur Parti unioniste démocrate (DUP). Ce tweet avait été publié au milieu de négociations délicates pour restaurer l'exécutif nord-irlandais, qui ont finalement abouti en janvier 2020, un contexte qui explique que "cette diffamation a eu un lourd tribut émotionnel" pour la dirigeante, a dit le juge. Il a aussi souligné que Christian Jessen n'avait "publié aucune forme d'excuses ou de rétractation". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/