1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. INVITÉE RTL - Guerre en Ukraine : "il ne faut pas comparer Tchernobyl et Zaporijjia", selon une spécialiste en physique nucléaire
1 min de lecture

INVITÉE RTL - Guerre en Ukraine : "il ne faut pas comparer Tchernobyl et Zaporijjia", selon une spécialiste en physique nucléaire

Emmanuelle Galichet, enseignante-chercheure en physique nucléaire, se veut rassurante malgré les frappes, depuis fin juillet, sur la centrale nucléaire de Zaporijjia, en Ukraine. Des menaces qui font craindre une catastrophe nucléaire.

Vue générale de la centrale nucléaire de Zaporijjia, le 27 avril 2022.
Vue générale de la centrale nucléaire de Zaporijjia, le 27 avril 2022.
Crédit : Ed JONES / AFP
INVITÉE RTL - Guerre en Ukraine : "il ne faut pas comparer Tchernobyl et Zaporijjia", selon une doctoresse en physique nucléaire
00:07:52
Jérôme Florin - édité par Sandra Cazenave

Le président Emmanuel Macron a appelé, mardi 16 août, au retrait des forces russes de la centrale nucléaire de Zaporijjia en Ukraine. La centrale, la plus grande d'Europe, a été prise début mars par les troupes russes au début de leur invasion de l'Ukraine lancée le 24 février. Le site est devenu l'épicentre du conflit, les frappes s'y multiplient. L'Europe serait menacée, selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky.


"Le risque existe. Pour autant, il ne faut pas être alarmiste. Pour l'instant, l'ensemble des zones de radioactivité est absolument intact", rassure Emmanuelle Galichet, enseignante-chercheure en physique nucléaire au Conservatoire national des arts et métiers, qui explique que des capteurs leur fournissent des informations. Elle rappelle que les réacteurs sont "tous dans une enceinte de confinement en béton armé" avec une protection très importante qui "peut supporter des tirs de gros missiles".

"Les sept piliers de la sûreté nucléaire, le plus important dans une centrale pour confiner le risque radioactif, de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) ont été malmenés dernièrement. Mais Zaporijjia tient bon", reconnaît l'enseignante-chercheure.

"Il ne faut pas comparer Tchernobyl et Zaporijjia car ce ne sont pas les mêmes réacteurs, ni les mêmes modérateurs. On n'est pas sur les mêmes risques, la physique même à l'intérieur du cœur est moins dangereuse à Zaporijjia", ajoute Emmanuelle Galichet. Pour elle, un des risques majeurs est la cyberattaque. L'opérateur public ukrainien des centrales nucléaires Energoatom a dénoncé, mardi, une cyberattaque russe "sans précédent" contre son site, en précisant que son fonctionnement n'avait pas été perturbé.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/