1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. INVITÉ RTL - Jihadistes français en Syrie : "Elle veut rentrer", clame le père d'une détenue
1 min de lecture

INVITÉ RTL - Jihadistes français en Syrie : "Elle veut rentrer", clame le père d'une détenue

Comme de nombreuses familles, Albert milite pour que sa fille, partie en Syrie en 2015, et son petit-fils, né sur place, soient rapatriés en France.

Une femme dans le camp Kurdish-run al-Hol en Syrie, le 25 août 2020.
Une femme dans le camp Kurdish-run al-Hol en Syrie, le 25 août 2020.
Crédit : Delil SOULEIMAN / AFP
INVITÉ RTL - Jihadistes français en Syrie : "Elle veut rentrer", clame le père d'une détenue
10:33
INVITÉ RTL - Jihadistes français en Syrie : "Elle veut rentrer", clame le père d'une détenue
10:33
Julien Sellier - édité par Florine Boukhelifa

Daesh fait-il son grand retour en Syrie ? Ces derniers jours, des combats ont fait plus de 150 morts et 45.000 déplacés. À Hassaké, au Kurdistan, l'État islamique a ainsi attaqué une prison où des islamistes sont enfermés et les affrontements se poursuivent. Face à ce regain des violences, la question du retour des Françaises radicalisées et leurs enfants revient sur le devant de la scène, alors que la France refuse leur rapatriement, sauf si les mamans acceptent de se séparer de leurs petits et de les laisser rentrer seuls en France.

Albert attend ainsi le retour de sa fille, partie rejoindre l'État islamique avec son compagnon en 2015, et de son petit-fils, né sous les bombes en 2019. La famille de ce grand-père est toujours retenue dans un camp, situé à une centaine de kilomètres des combats. "Elle est en insécurité totale, ma fille veut rentrer", clame-t-il au micro de RTL ce lundi 24 janvier avant de dénoncer "une volonté politique de la France de ne pas rapatrier pour des raisons qui leur sont propres".

"Nous sommes dans un État de droit, il faut qu'il s'applique", ajoute Albert, selon qui "la vengeance n'a jamais été la justice". S'il a décidé de faire du retour de sa fille et de son petit-fils son "combat", il ne nie pas les torts de la jeune femme. "On règlera les comptes quand elle rentrera à la maison", précise-t-il. Un moment qu'il attend avec impatience, comme "de nombreux autres parents et grands-parents" et qui lui permettra de rencontrer son petit-fils pour la première fois.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/