1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Paris : un étudiant surdoué mis en examen pour avoir voulu rejoindre Daesh en Syrie
2 min de lecture

Paris : un étudiant surdoué mis en examen pour avoir voulu rejoindre Daesh en Syrie

VU DANS LA PRESSE - Un étudiant surdoué a été mis en examen en juillet dernier pour association terroriste. Il projetait de rejoindre la Syrie pour mettre ses "compétences économiques" au service de Daesh.

Le logo de la DGSI (illustration).
Le logo de la DGSI (illustration).
Crédit : Lionel BONAVENTURE / AFP
Thibault Nadal

La Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) le qualifie de "cas unique". Un jeune homme de 17 ans, scolarisé dans un prestigieux lycée parisien a été mis en examen le 12 juillet dernier pour association de malfaiteurs terroriste. Il est soupçonné d'avoir voulu rejoindre la Syrie et le groupe du djihadiste niçois Omar Diaby. 

Comme le révèle Le Parisien, l'adolescent domicilié dans le 6ᵉ arrondissement de Paris, né d'une mère française et d'un père japonais, est considéré comme un surdoué après avoir obtenu son bac à 15 ans et avoir achevé la prestigieuse classe préparatoire HEC cette année. 

Arrêté cet été par la DGSI, il a annoncé, lors de sa garde à vue, avoir voulu mettre ses "compétences financières" au service du Pakistan ou de l'Afghanistan. "J’aurais fait ce qu’ils m’auraient dit de faire, a-t-il raconté au cours de sa garde à vue. Gérer l’équilibre financier du groupe, comment gagner de l’argent, gérer éventuellement des cryptomonnaies."

Converti à l'Islam à 13 ans

Victime de harcèlement scolaire durant son enfance, le jeune homme trouve de l'aide chez un étudiant algérien qui lui donne des cours de mathématiques. Ce dernier le convainc de se convertir à l'Islam à l'âge de 13 ans, ce qui provoque une rupture avec son père qui le met à la porte, ne supportant pas la religion musulmane.   

À lire aussi

L'étudiant appelé Y. par Le Parisien se met à fréquenter la Grande Mosquée, à apprendre l'arabe et à fréquenter des djihadistes via des réseaux sociaux. 

Repéré par la DGSI après avoir échangé avec une adolescente radicalisée, fan du 11 septembre et de l'assassinat de Samuel Paty, avec qui il projetait de se marier en Afghanistan, le jeune homme projetait le 22 juin dernier de partir en Syrie pour combattre, ce qui a conduit à son arrestation le 12 juillet.

Contacté par Le Parisien, l'avocat de l'adolescent Me Romain Boulet affirme que son client n'avait "jamais manifesté l'intention de commettre le moindre acte de violence en France". 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/