1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : RTL lance un journal en ukrainien
3 min de lecture

Guerre en Ukraine : RTL lance un journal en ukrainien

Chaque jour, en partenariat avec RTL Allemagne, nous proposons l'essentiel de l'actualité sur la guerre en Ukraine en vidéo et en ukrainien, avec la version texte traduite en français.

micro générique
La Rédaction RTL

Український дайджест - Огляд подій за 11 квітня

У рамках нової прогами українською знана модераторка з України Кароліна Ашіон презентуватиме головні теми про війну в Україні, а також з життя біженців в Німеччині. Слідкуйте за «Українським дайджестом» з понеділка по п’ятницю на ntv.de, RTL.news та YouTube.

Que s'est-il passé ce week-end et lundi 11 avril ?

En outre, Kiev rapporte que la Russie continue de mobiliser de plus en plus de forces militaires, se préparant apparemment à une offensive majeure dans l'est de l'Ukraine. Il s'agit du transfert partiel des brigades de Sibérie et de l'Extrême-Orient russe.
Kadyrov, allié de Poutine et chef de la République de Tchétchénie, ne laisse aucun doute à ce sujet. "L'offensive ne touchera pas seulement Mariupol, mais aussi d'autres villes et villages."

Pendant ce temps, la grande diplomatie se poursuit à Kiev. Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'y est rendu ce week-end, avant cela Ursula von der Leyne, Présidente de la Commission de l'Union européenne, et le Chancelier autrichien Karl Nehammer. Le Chancelier allemand Ulav Scholz ne s'est pas encore rendu en Ukraine. Cependant, le Président Zelensky et le Chancelier Scholz ont eu une conversation hier. Zelensky : "Comment traduire en justice tous ceux qui sont coupables de crimes de guerre. Comment renforcer les sanctions contre la Russie."

À lire aussi

L'une des méthodes pour accroître la pression sur la Russie consiste à augmenter les livraisons d'armes à l'Ukraine. Cela a été discuté par les Ministres des affaires étrangères de l'UE à Luxembourg. "Une chose est claire - l'Ukraine a besoin d'aide militaire au plus tȏt possible" - Annalena Baerbock, Ministre fédéral des Affaires étrangères.

Entre-temps, la visite prévue aujourd'hui du Chancelier autrichien Nehammer à Moscou suscite un agiotage croissant. Dans son tweet, il écrit : "Nous sommes militairement neutres, mais nous avons une position claire, en ce qui concerne la guerre d'agression russe contre l'Ukraine - elle doit cesser." Les critiques accusent Nehammer d'envoyer un mauvais signal par sa visite à Moscou.

Les pourparlers de Poutine avec le Chancelier autrichien Nehammer se sont terminés à Moscou. Selon la Vienne officielle, le message le plus important était : "La guerre doit cesser." Nyhammer sur les crimes de guerre à Boutcha et ailleurs : "Les auteurs doivent être traduits en justice."

Les ministres des affaires étrangères de l'Union européenne se sont réunis à Luxembourg pour discuter du soutien supplémentaire à l'Ukraine. La poursuite des livraisons d'armes et de matériel militaire. Joseph Borel a proposé 500 millions d'euros supplémentaires à cet effet. La Ministre fédérale des Affaires étrangères allemande, Annalena Baerbock, a appelé à fourniture d'armes lourdes à l'Ukraine au plus vite possible. L'imposition de nouvelles sanctions contre la Russie, ainsi qu'un embargo sur le pétrole, sont également sur la table.

Après Boutcha - Borodianka. Le Procureur général Iryna Venediktova a qualifié les événements d'atrocités à Borodianka qui ont dépassés ceux de Boutcha. Selon les autorités officielles de Kiev, une autre fosse commune avec les corps de dizaines de civils a été découverte à cet endroit. Le nombre de morts se compte par centaines. Les sauveteurs doivent rechercher leurs corps toutes les journées. Valentyna Gorbatchenko est assise à quelques mètres en attendant de retrouver sa fille et sa petite-fille, le corps de son gendre ayant déjà été retrouvé. "J'avais une vie normale, j'avais des enfants. Pourquoi les Russes étaient-ils ici, je leur souhaite de vivre la même chose que nous. »
Les 1er et 2 mars, les troupes russes ont pris pour cible les maisons de Borodyanka, des bâtiments ordinaires qui n'étaient pas des installations militaires. Les gens se cachaient dans les sous-sols et y mouraient. La psychologue : « La femme fait une dépression nerveuse, nous essayons tout simplement d'aider ces personnes. Nous leur parlons, essayons de les soutenir moralement."

Nous sommes tombés sur le quartier général abandonné par les Russes, situé dans un jardin d'enfants. Une fois à l'intérieur, il est clair que les Russes quittaient probablement la ville en toute hâte. Les pièces sont complètement dévastées.

A ce jour, les sauveteurs ont terminé leur travail. Les proches se dispersent lentement. Demain, ils reviendront ici et chercheront à nouveau les corps de leurs enfants et de leurs proches.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/