1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : le sosie de Volodymyr Zelensky a réussi à fuir l'Ukraine grâce à d'autres sosies
1 min de lecture

Guerre en Ukraine : le sosie de Volodymyr Zelensky a réussi à fuir l'Ukraine grâce à d'autres sosies

VU DANS LA PRESSE - Le sosie de Volodymyr Zelensky a pu quitter Kiev en guerre pour la Pologne en mars, grâce à l'appui des clones de Kim Jong-Un et de Vladimir Poutine.

Une amitié possible uniquement chez les sosies.
Une amitié possible uniquement chez les sosies.
Crédit : Capture d'écran Instagram @PUTINLOOKALIKE
micros
La rédaction numérique de RTL

L'histoire pourrait sortir tout droit d'un nanar. Mais elle est vraie. Un homme ressemblant comme deux gouttes d'eau au président ukrainien Volodymyr Zelensky a réussi à fuir l’Ukraine en guerre et entrer en Pologne, le 12 mars, grâce à l'aide des sosies de Vladimir Poutine et de Kim Jong-Un, rapporte vendredi 8 avril le Huffington Post, reprenant un récit du Washington Post.


Umid Isabaev, le sosie du président ukrainien, a dû faire profil bas depuis le début de la guerre en Ukraine, Volodymyr Zelensky étant recherché par l’armée russe. Cet habitant de Kiev voulait alors quitter le pays au plus vite. Pour cela, il a pu compter sur la solidarité entre sosies. Et notamment de la part de Howard X (il refuse de donner des détails sur son identité), qui imite le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un depuis 2013. Les deux hommes ne se sont jamais rencontrés mais ils ont tous les deux participé à un documentaire sur les sosies de personnalités politiques en 2020. 

Howard X, qui a déjà aidé Abbas Alizada, le Bruce Lee afghan lorsque les talibans ont repris le pays, s'est mobilisé financièrement pour permettre à Umid Isabaev de fuir en Pologne en lui envoyant une voiture et en lui payant l’hôtel, selon son témoignage au Washington Post

Le faux dictateur nord-coréen a aussi sollicité l'appui logistique d'un ami polonais : le sosie de Vladimir Poutine, Slawomir. Ce dernier raconte que Umid Isabaev ”était tout le temps suivi par des soldats russes qui voulaient l’emmener à Moscou afin qu’il diffuse de la propagande contre l’Ukraine”. Le périple du faux-Zelensky aura duré une semaine, avec le passage sensible de plusieurs check-points, mais c'est terminé avec un "happy ending" : son arrivée en Pologne le 12 mars et une belle amitié entre sosies. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/