1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : qui est Alexander Dvornikov, "le boucher de Syrie", qui va mener l'offensive russe ?
2 min de lecture

Guerre en Ukraine : qui est Alexander Dvornikov, "le boucher de Syrie", qui va mener l'offensive russe ?

Alors que la guerre sur le sol ukrainien se rapproche de son deuxième mois, Vladimir Poutine a décidé de revoir la direction opérationnelle du conflit. Le nouveau général nommé est un homme proche du président russe.

Des dégats dans le nord-est de l'Ukraine (illustration).
Des dégats dans le nord-est de l'Ukraine (illustration).
Crédit : FADEL SENNA / AFP
ÉCLAIRAGE - Qui est Alexander Dvornikov, "le boucher de Syrie", qui va mener l'offensive russe ?
00:01:00
Julien Fautrat & Benoît Leroy

Nouveau tournant dans la guerre lancée par la Russie en Ukraine ? Le 9 avril dernier, plusieurs sources militaires occidentales ont affirmé la nomination d'un tout nouveau général à la tête des opérations militaires russes sur le terrain ukrainien. Faut-il y voir un signe supplémentaire d'un changement de stratégie de Vladimir Poutine ? Toujours est-il que ce changement d'État-major intervient un mois jour pour jour avant la fête nationale du 9 mai, un "rendez-vous militaire important", comme l'avait soulevé Emmanuel Macron, sur RTL.

Le nouveau général à la tête des troupes russes engagées sur le terrain n'est autre qu'Alexandre Dvornikov. Un homme aussi connu sous le surnom de "boucher de Syrie" après le soutien militaire de Moscou au régime de Bachar el-Assad. Et pour cause, dès sa nomination, il supervisera des frappes visant des zones résidentielles, mais également des hôpitaux. 

Résultat, Dvornikov est nommé dès 2016 "héros de la Fédération de Russie", qui figure parmi les plus prestigieuses distinctions dans le pays. En 2020, il est promu au grade de général d'armée.

La même méthode dans l'est de l'Ukraine bientôt appliquée ?

La réputation du militaire russe est plutôt éloquente, il est décrit par plusieurs observateurs comme un général de "la vieille école" et un "nationaliste du sang et du sol", rapportait le Guardian. En effet, il s'appuierait sur les doctrines militaires de l'époque soviétique, selon cette même source : anéantissement des cibles civiles pour gagner du terrain. 

À lire aussi

Surtout, Alexandre Dvornikov a été mobilisé sur d'autres conflits lancés par Vladimir Poutine, comme la deuxième guerre de Tchétchénie. Désormais, le général fait partie des rares hommes en qui le chef du Kremlin a confiance. "Ils ont nommé un nouveau général avec des antécédents assez violents en Syrie pour essayer de gagner au moins un territoire à Donetsk que Poutine pourrait présenter comme une victoire", estimait Roderic Lyne, ancien ambassadeur du Royaume-Uni en Russie à Sky News.

Aucun doute ne perdure sur les objectifs de la Russie dorénavant. Il faut - à tout prix - conquérir un territoire dans l'Est de l'Ukraine, pour montrer "une victoire" le 9 mai prochain et servir ainsi aux Russes la propagande entretenue par Moscou, à savoir celle d'une "libération" et d'une"dénazification".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/