1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : les tensions entre Biden et Poutine ne sont pas nouvelles
1 min de lecture

Guerre en Ukraine : les tensions entre Biden et Poutine ne sont pas nouvelles

Joe Biden a qualifié Vladimir Poutine de "dictateur" lors de son discours devant le Congrès, près d'une semaine après le début de l'invasion russe de l'Ukraine.

Joe Biden a assuré que Vladimir Poutine était un tueur
Joe Biden a assuré que Vladimir Poutine était un tueur
Crédit : Pavel Golovkin, Eric BARADAT / AFP / POOL
Thomas Pierre & Emilie Baujard

Vladimir Poutine, "un tueur". Il y a un an, en mars 2021, tout juste arrivé à la Maison Blanche, Joe Biden n'avait pas tarder à livrer le fond de sa pensée au sujet de son homologue russe. Mardi 2 mars, devant le Congrès, le président américain a réitéré avec force ses critiques envers le maître du Kremlin, à ses yeux un "dictateur" qui est "plus isolé que jamais", après son invasion de l'Ukraine. 

"Le fait qu'un dictateur russe ait envahi un pays étranger a un coût sur toute la planète", a lancé Joe Biden. Mais "dans la bataille entre la démocratie et l'autocratie, les démocraties sont au rendez-vous, et le monde choisit clairement le côté de la paix et de la sécurité". Les deux hommes se pratiquent depuis plus de 20 ans. Leurs relations ont toujours été tendues. 

Déjà en 2001, alors sénateur, Joe Biden expliquait à la presse qu'il ne faisait "pas confiance à Vladimir Poutine". Un sentiment qui ne semble pas avoir changé. Depuis son arrivée à la Maison-Blanche l'an dernier, le président américain affiche une grande fermeté à l'égard du maître du Kremlin. Une position qui contraste avec la bienveillance souvent reprochée à son prédécesseur Donald Trump jusque dans son camp républicain. 

De nombreuses discordes

Il faut dire qu'avant la crise ukrainienne, puis l'offensive russe, les sujets de discorde étaient déjà nombreux entre Moscou et Washington : que ce soit s'agissant des soupçons d'ingérence russe sur les élections américaines de 2016, des cyberattaques contre des entreprises américaines, ou au sujet de l'opposant russe Alexeï Navalny. "Quand l'histoire de cette période sera écrite, la guerre de Poutine sur l'Ukraine aura laissé la Russie plus faible et le reste du monde plus fort", a lancé Joe Biden mardi lors de son discours devant le Congrès. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire