1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Otan, Poutine, G7 : Joe Biden en voyage en Europe
2 min de lecture

Otan, Poutine, G7 : Joe Biden en voyage en Europe

Le président américain va passer une semaine en Europe à l'issue de laquelle il rencontrera notamment son homologue russe.

Joe Biden à la Maison Blanche le 27 avril 2021.
Joe Biden à la Maison Blanche le 27 avril 2021.
Crédit : Brendan Smialowski / AFP
Otan, Poutine, G7 : Joe Biden en voyage en Europe
03:39
Lionel Gendron
Journaliste

Joe Biden est en Europe pour une semaine, son premier voyage à l’étranger en tant que président. Un programme chargé : G7, Otan, rencontre avec Poutine, mais aux États-Unis, il y a pas mal de commentaires critiques sur ce déplacement. L’ "America First" n’a pas disparu avec le départ de Donald Trump de la Maison-Blanche. Au sein des Démocrates certains disent que ce déplacement tombe mal, alors qu’il y a les dossiers urgents aux États-Unis.

Et c’est vrai qu’en ce moment, c’est compliqué pour les démocrates. Joe Biden ne parvient pas à faire passer son grand investissement dans les infrastructures. Un projet de loi ambitieux sur les élections et le vote a aussi du plomb dans l’aile.

Le projet de loi sur la brutalité policière, le contrôle des armes à feu, tout ça est au point mort. Ces blocages sont causés par l’obstruction des Républicains, mais aussi par l’incapacité des démocrates à s'unir.

Il y a notamment un homme qui bloque, Joe Manchin, sénateur de Virginie Occidentale, démocrate mais à droite du parti. Il vote souvent avec les républicains. Et comme au Sénat, on est à 50 50, une défection fait la différence.

Annonces en série avant le départ de Biden

À lire aussi

Joe Biden sera hors des États-Unis pendant une semaine. Du coup mercredi, il y a eu une rafale d’annonces. Comme pour montrer que le commandant en chef est toujours aux commandes de son pays. On a appris que Joe Biden pouvait révoquer les décrets de Donald Trump pour interdire les plateformes TikTok et WeChat. Pour son prédécesseur, ces applications appartenant à des Chinois posaient des problèmes de sécurité nationale. Joe Biden a tout de même demandé une enquête sur toutes les applications internet détenues par certains pays étrangers.

Autre annonce, c’est un gros dossier ici : l’abandon de l’oléoduc KeyStone entre le Canada et les États-Unis. Il avait été lancé en 2008, puis arrêté par Barack Obama car trop polluant, relancé par Donald Trump. Joe Biden enterre finalement le projet.

Dernière information, selon des médias américains, les États-Unis vont acheter et distribuer 500 millions de doses de vaccin et les donner aux pays qui en ont le plus besoin. 200 millions cette année, 300 millions l’année prochaine

Rencontre avec Poutine à Genève

Le timing est bien choisi : juste avant le G7. Justement, même si ça fait grincer quelques dents, la semaine de Joe Biden sera internationale. Quel message veut-t-il faire passer ?
"America is back", l’Amérique est de retour. C’est ce qu’il a dit il y a quelques heures devant les soldats américains dans un hangar, en Angleterre. Plus de dialogue, réparer les relations notamment avec l’Europe. Et dans le même temps, lancer un message aux adversaires.

Le président américain a rappelé son intention d’être ferme avec Vladimir Poutine qu’il rencontrera dans six jours à Genève. Sur le thème du : "Il va voir ce qu’il va voir".
Ce qui agace et inquiète les Américains, c’est la multiplication des cyberattaques. Elles viennent en grande partie de Russie, selon le FBI.

Je termine sur cette une phrase de Joe Biden prononcée tout à l’heure, à son arrivée en Angleterre : "Nous devons en finir avec l’épidémie. Pas seulement chez nous, mais aussi dans le monde entier". La période isolationniste est bel et bien terminée. Le président américain se pose bel et bien en leader de la planète.

L'équipe de l'émission vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/