1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Guerre en Ukraine : les excuses de Ségolène Royal après ses propos polémiques sur les crimes de guerre
1 min de lecture

Guerre en Ukraine : les excuses de Ségolène Royal après ses propos polémiques sur les crimes de guerre

Lors d'un passage sur BFMTV, Ségolène Royal avait notamment mis en doute la réalité de "la maternité bombardée" dans le sud-est de l'Ukraine en mars dernier.

Ségolène Royal, le 14 octobre 2018
Ségolène Royal, le 14 octobre 2018
Crédit : Mario FOURMY/SIPA
Alexandre Bozio

Ses propos avaient fait grand bruit. Lors d'un passage sur BFMTV ce jeudi 1er septembre, l'ancienne candidate socialiste à la présidentielle de 2007 avait mis en doute les crimes de guerre commis par l'armée russe en Ukraine. Elle avait évoqué l'idée d'une "propagande" mise en place par le président Volodymyr Zelensky.

Ce samedi 3 septembre, elle a tenu à mettre les choses aux claires sur son compte Twitter. Elle a tout d'abord publié la fin de son passage sur les antennes de BFMTV, où elle explique qu'il y a "une forme de surenchère dans la description de l'horreur" de la part du chef d'État ukrainien. Dans la même vidéo, elle déclare que "le peuple ukrainien a besoin de la paix. Nous avons tous besoin de cette paix, et cette description dans le cadre d'une propagande de guerre empêche le processus de paix". 

En plus de cet extrait, cette vidéo, l'ancienne ministre de l'Environnement a posté un message pour tenter d'expliquer ses propos : "Plaider pour la paix, c’est agir pour l’arrêt des souffrances du peuple ukrainien et de l’agression russe. Je n’ai jamais nié les crimes de guerre et je m’excuse volontiers auprès des victimes si elles l’ont pensé". 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire