1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. REPORTAGE - Guerre en Ukraine : les enfants témoignent de la réalité de la guerre
1 min de lecture

REPORTAGE - Guerre en Ukraine : les enfants témoignent de la réalité de la guerre

Selon l'Unicef, près de la moitié des enfants du pays ont été déplacés depuis le début du conflit.

Une réfugiée ukrainienne avec sa mère fuyant le pays.
Une réfugiée ukrainienne avec sa mère fuyant le pays.
Crédit : Fabrice COFFRINI / AFP
Guerre en Ukraine : les enfants ukrainiens témoignent de la réalité de la guerre
00:02:52
Valentin Boissais - édité par Étienne Bianchi

En un mois, depuis le début de la guerre, plus de la moitié des enfants ukrainiens ont été déplacés, affirme l'Unicef. À Lviv, où les réfugiés se pressent, un centre d'accueil spécialisé dans la petite enfance accueille les plus jeunes. Lourdement protégé par des sacs de sables, l'endroit possède un sous-sol sans fenêtres. Au sol, des dizaines de matelas. 

Olena, une volontaire, se faufile parmi une centaine d'enfants. Certains viennent de Kharkiv, d'autres d'Irpin. Des zones de combats particulièrement violents. "Quand ils arrivent, on leur fournit de la nourriture, mais aussi des habits, car les parents sont partis sans rien. On organise aussi des animations, c'est important, car certains ont dix ans et ils ont vu des corps et des bombardements, il faut leur changer les idées", explique la bénévole. 

Des médecins sont présents pour suivre ces enfants. Certains sont traumatisés par ce qu'ils ont vu. L'afflux est tel que ces "crèches-bunkers" se multiplient.

Parler de la guerre

Les enfants parlent de la guerre avec un vocabulaire d'adulte. Nikolaï vient de Kharkiv et parle d'armes, de char et de bombardements alors qu'il est seulement âgé de huit ans. "D'abord les fenêtres de la maison ont explosé. J'ai une coupure sur le bras. Les chars sont passés pas loin de notre rue et, après le bombardement, maman a décidé qu'on irait vivre dans la cave. Cela a duré une semaine, puis on a sauté dans un train pour s'enfuir, on a fui les Russes", témoigne le jeune garçon. 

À lire aussi

Sa mère est présente à ses côtés et s'interroge sur comment parler de la guerre à ses enfants. "J'essaye de leur expliquer que ce n'est pas normal mais il a utilisé lui-même le mot 'bombardement'. J'espère que la guerre ne durera pas, je ne veux pas qu'ils s'habituent" s'inquiète-t-elle. Les deux dormiront, encore une fois, dans ce sous-sol en attente de solutions plus pérennes dans les jours à venir. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en rec